Aperçu des communiqués

Office de la culture du canton de Berne / Commission de musique Prix de la musique 2017 : de la violoniste virtuose au rappeur éloquent

24 octobre 2017 – Communiqué de presse; Direction de l'instruction publique

Les prix de la musique 2017 du canton de Berne, dotés chacun de 15 000 francs, récompensent le rappeur Baze (Basil Anliker), le DJ et producteur Deetron (Sam Geiser), la violoniste Meret Lüthi ainsi que le clarinettiste Ernesto Molinari. Le « Coup de cœur 2017 », prix doté de 3000 francs et permettant d’encourager la relève, a été attribué à Rea Dubach, chanteuse de jazz, compositrice et performeuse. Les gagnants et gagnantes donnent un aperçu de la grande qualité de la scène musicale bernoise, qui va du rap à la musique baroque en passant par le jazz.

Dinosaure du rap bernois, le rappeur Baze fait partie des chanteurs en dialecte les plus reconnus et influents de Suisse. Exceptionnellement doué pour combiner rythme, langue et mélodie, il a sorti plusieurs albums solo depuis la fin des années 1990 ainsi que de nombreux albums avec le groupe de hip-hop « Chlyklass », le groupe de reprises « Tequila Boys », la formation de rap électro « Boys on Pills » et le projet de rap « Temple of Speed ». Son nouvel album « Bruchstück », dont l’accompagnement musical est assuré par « FM Trio », souligne à nouveau son inventivité. Baze casse les frontières entre les genres sans entraver l’évolution du rap. L’album exprime son potentiel artistique et représente une nouvelle étape dans son développement créatif.

Deetron : platines bernoises célébrées à l’international

Un Bernois revisite la culture pop : le DJ et producteur Deetron est l’un des rares DJ suisses à pouvoir se targuer d’une renommée mondiale. Sam Geiser alias Deetron est très demandé à l’étranger, aussi bien aux platines qu’en studio. Ce poids lourd dans la catégorie du son house et techno a sorti 60 EP, deux albums et d’innombrables remixes. Il produit pour des labels de renom tels que « Music Man » et arrange des morceaux de géants de la scène tels que « Hercules and Love Affair », « Motor City Drum Ensemble », « DJ Hell » ou « Cassius ». Il est l’une des étoiles au firmament de la scène globale techno-house. Outre sa technique, c’est avant tout son intuition infaillible pour passer le bon morceau au bon moment qui suscite l’admiration. Sa contribution de 2011 à la série de mixes « Balance », pour laquelle il a fusionné la musique expérimentale d’Alva Noto et Ryiuichi Sakamoto à la voix de Thom Yorke, le chanteur de Radiohead, est caractéristique de son travail.

Meret Lüthi : les passions baroques de l’âme

Meret Lüthi a étudié à la Haute école des arts de Berne et obtenu ses diplômes d’enseignement et de concert avec mention. Elle a consolidé son vaste répertoire axé sur le violon baroque durant divers cours et master class, suivis notamment auprès de Christian Altenburger, Ingolf Turban, Gerhard Schulz et Anton Steck. La musicienne bernoise a décroché la bourse de la fondation Kiefer Hablitzel et celle du Kiwanis Club de Berne. En 2007, elle a également été lauréate du concours « Deutscher Hochschulwettbewerb » pour la musique ancienne. Ses interprétations vivantes lui ont valu une reconnaissance sur la scène internationale de la musique baroque. En tant que violon solo, elle dirige l’orchestre de musique ancienne dont elle est cofondatrice : « Les Passions de l’âme ». Cet ensemble international séduit notamment par une sonorité unique. Outre la direction artistique de son orchestre, elle a participé à de nombreux enregistrements, productions et tournées avec notamment René Jacobs, Ivor Bolton, Adam Fischer et Gary Cooper. Elle est également sollicitée en tant que coach musicale ou invitée par les médias comme experte de la musique ancienne.

Ernesto Molinari : les multiples facettes de la clarinette

Ernesto Molinari a suivi des études de clarinette à Bâle et de clarinette basse à Amsterdam. Doté d’un profil artistique exceptionnel, il est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs clarinettistes du monde. Ernesto Molinari a été clarinettiste solo au sein de l’ensemble Klangforum Wien et est actuellement soliste de l’ensemble de musique contemporaine le plus en vue de Suisse : le « Collegium Novum Zürich ». Soliste et interprète de musique de chambre, il est l’invité de nombreux festivals en Europe. Outre sa virtuosité technique sur tous les instruments de la famille de la clarinette, Ernesto Molinari fascine par sa vaste palette stylistique et sa capacité à transcender les genres. En plus de sa maîtrise des œuvres classiques, romantiques et contemporaines, il excelle dans les répertoires du jazz et dans l’improvisation. Il a également joué de nombreuses œuvres contemporaines complexes composées spécialement pour lui. Le clarinettiste se distingue par son idéal de perfection allié à un jeu d’une grande légèreté.

Rea Dubach : « Coup de cœur 2017 »

La jeune chanteuse biennoise Rea Dubach a effectué son master de composition à la Haute école des arts de Berne. En tant que leader du trio « Sid » qu’elle a fondé, elle a gagné le prix international de jazz de Biberach. Avec le quintette « Tellurian », elle a obtenu le prix d’encouragement Transnational de BeJazz. La création artistique de Rea Dubach, qui porte une signature très personnelle en termes de design sonore, allie une vive curiosité à un goût prononcé pour l’expérimentation. Elle associe improvisation et précision du travail en studio. Son œuvre se concentre sur l’interdisciplinarité, qui se reflète dans sa créativité en tant que chanteuse, instrumentiste, compositrice, productrice et performeuse. Rea Dubach travaille à différents projets musicaux et se produit notamment au côté du batteur d’exception Julian Sartorius. La chanteuse, avec son vaste répertoire et des groupes de qualité, a donné des concerts dans toute l’Europe.

La remise des prix aura lieu le mardi 14 novembre 2017 à 19h30 dans la grande salle de la Reitschule à Berne.

Aperçu des communiqués