Aperçu des communiqués

Le retour de l’ours M29 et son long périple dans le canton de Berne

16 novembre 2017 – Communiqué de presse; Direction de l'économie publique

Un événement historique a marqué la région située entre l’Oberland bernois et l’Emmental en mai 2017 : après plus de 190 ans d’absence, un ours a fait son retour dans le canton qui l’a pris pour emblème. Il a depuis été possible de retracer l’histoire de ce farouche plantigrade bernois grâce aux empreintes trouvées ainsi qu’aux observations et aux analyses génétiques effectuées.

Le 26 mai 2017, un homme a photographié un ours dans la commune d’Eriz, entre l’Oberland bernois et l’Emmental. La preuve a ainsi été apportée que l’ours était de retour dans le canton de Berne pour la première fois après plus de 190 ans d’absence. Le centre de coordination pour la surveillance des populations de carnivores en Suisse (Kora) a pu retracer la vie de l’animal sur la base d’empreintes, d’observations et de preuves génétiques.

Né en 2013 dans le Trentin

Désigné par le nom scientifique de M29, l’ours est probablement né durant l’hiver 2013 de l’ourse F09 dans le parc naturel italien Adamello-Brenta, dans le Trentin. Il a été identifié génétiquement pour la première fois en septembre 2014. Après avoir quitté sa mère, M29 s’est déplacé vers l’ouest et sa présence a été établie en avril 2016 au sud de Chiavenna, en Lombardie. A partir de là, ses déplacements ne peuvent être retracés avec certitude, étant donné que la preuve génétique suivante n’a été retrouvée qu’à l’automne 2017 dans le Gental bernois (commune d’Innertkirchen). Des observations d’ours effectuées dans les cantons des Grisons, d’Uri, de Schwyz et de Berne permettent néanmoins d’émettre des hypothèses sur la route qu’il a suivie.

M29 a très probablement traversé la frontière suisse fin avril 2016 à l’ouest du col grison du Splügen. L’ours a été observé et photographié par un randonneur à environ 2900 mètres d’altitude. Début mai, des empreintes ont été trouvées dans le val Curciusa et peu de temps après, un ours a été aperçu dans la région de Thusis. Le 11 mai 2016, il a déclenché un piège photographique posé par un garde-faune près de Trun. Dix jours plus tard, l’ours a été observé par un automobiliste dans les gorges des Schöllenen (UR). Il est apparemment ensuite retourné dans la Surselva, où il a été vu le 24 mai à proximité du col de l’Oberalp. Un jour plus tard, des empreintes d’ours ont été observées à Hoch-Ybrig (SZ). M29 a probablement parcouru en moins de 24 heures ces 40 kilomètres à vol d’oiseau. 

Autres observations et traces dans le canton d’Uri  

De juin 2016 à avril 2017, la présence de M29 a été détectée plusieurs fois dans la partie orientale du canton d’Uri. Début décembre 2016, des empreintes d’ours ont été trouvées au Val Maighels, à la frontière entre les cantons des Grisons et d’Uri. Ce qui est sûr, c’est que M29 réapparaît fin mars 2017 dans le canton d’Uri, où il s’est introduit dans une ruche. C’est le seul dégât connu de cet ours en Suisse. Dès fin avril 2017, ses déplacements se sont étendus : il a été observé dans les vallées d’Urseren, de Göschenen et de Meien (UR).

Preuve génétique dans le Gental

Le 14 mai 2017, des empreintes ont été trouvées au col du Susten et, le 23 mai 2017, sur celui du Grünenberg, où M29 a également été observé et photographié le 26 mai 2017. Outre différents indices et une preuve génétique trouvée dans le Gental, une observation spectaculaire a été faite de M29 sur le glacier du Sustenhorn et des empreintes ont été retrouvées à proximité du refuge Tierbergli.

Depuis le 11 septembre 2017, on ne dispose plus d’aucune information sur l’ours. On ne sait pas s’il se trouve encore dans le canton de Berne ou s’il a repris ses pérégrinations. Il se retirera sans doute au cours des prochaines semaines pour hiberner. M29 est un ours craintif. Les informations concernant son lieu de séjour sont rares et il arrive souvent qu’il ne se montre pas pendant plusieurs semaines. Agé de quatre ans, il est considéré comme un adulte.

Aperçu des communiqués