Aperçu des communiqués

Subvention cantonale pour l’aéroport Deux millions pour développer les infrastructures

22 janvier 2018 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Le Conseil-exécutif propose au Grand Conseil de soutenir l'agrandissement de l’aéroport de Berne à hauteur de deux millions de francs. Quatrième aéroport du pays, il joue un rôle important pour l’activité économique et touristique du canton. Aucun soutien n’est accordé à l’exploitation.

L’aéroport de Berne envisage une quatrième étape d’agrandissement. Sa filiale Flughafen Bern Infrastruktur AG investira près de 17,7 millions de francs entre 2018 et 2020. Une nouvelle voie de circulation avec une aire de point fixe à bruit réduit, un Business Aviation Center, quatre hangars pour avions légers, un grand hangar et un tarmac seront construits.

Indispensable pour l’économie et le tourisme

Le gouvernement bernois propose au Grand Conseil de soutenir le développement des infrastructures par une contribution d’investissement de 2 millions de francs. Cette subvention est  soumise au référendum facultatif. De son côté, la Confédération devrait accorder un prêt remboursable sans intérêts de 4 millions de francs dans le cadre de la nouvelle politique régionale (NPR), ce qui implique un engagement conditionnel de 2 millions de francs de la part du canton à titre de caution. Cet engagement est du ressort du Conseil-exécutif. Le Grand Conseil devrait examiner le dossier lors de sa session de mars prochain.

Le directeur de l’économie publique Christoph Ammann insiste sur l’importance économique de l’aéroport de Berne, le quatrième de Suisse derrière les aéroports nationaux de Zurich, de Genève et de Bâle. « Avec ses vols de ligne, ses vols charters, ses vols d’affaires et les vols du Conseil fédéral, Berne-Belp joue un rôle majeur pour l’économie et le tourisme du canton », a tenu à rappeler le conseiller d’Etat. Le Conseil-exécutif veut investir dans les infrastructures, pas dans le trafic aérien, conformément à son objectif d’optimiser les infrastructures malgré les difficultés financières. 

Quatrième étape d’agrandissement

Par cette quatrième phase d’extension, l’aéroport satisfait aux charges du protocole additionnel au plan sectoriel de l'infrastructure aéronautique arrêté par le Conseil fédéral le 4 juillet 2012, qui impose notamment de séparer les vols de ligne et les vols charters du reste du trafic aérien. Les demandes d’approbation des plans des bâtiments seront déposées dans les semaines à venir. S’agissant de la voie de circulation et du tarmac, leur autorisation de construire a été avalisée par le Tribunal fédéral à la fin d’octobre 2017. Cette quatrième étape devrait être achevée d’ici la fin de 2020.

Aperçu des communiqués