Aperçu des communiqués

Envoi des bordereaux de l’impôt fédéral direct 2017

L’Intendance des impôts est en train d’envoyer plus de 270 000 bordereaux provisoires pour l’impôt fédéral direct (IFD) 2017 aux contribuables redevables d’un montant supérieur à 300 francs. La facture est payable sous 30 jours. Le montant total des bordereaux provisoires avoisine les 700 millions de francs, soit 119 millions pour le canton et le reste pour la Confédération. Les contribuables qui ne reçoivent pas de bordereau provisoire ne sont pas redevables de l’IFD ou bien le paieront avec leur décompte final. Le montant exact de l’IFD dû sera établi après réception des déclarations d’impôt 2017. Il sera pris en compte dans la décision de taxation et le décompte final.

Direction des finances

Rapport concernant la situation sur le marché du travail en 2017

Le marché du travail a connu une évolution satisfaisante en 2017. Le chômage a reculé nettement, retombant sous son niveau de 2014, avant l’abandon du cours plancher du franc face à l’euro. Il y a eu également moins de demandes de réduction de l’horaire de travail que l’année précédente. Le canton de Berne a enregistré plus de travailleurs étrangers soumis à déclaration (activités lucratives d’une durée inférieure à 90 jours) en 2017 qu’en 2016. C’est ce qui ressort du rapport concernant la situation sur le marché du travail en 2017 que le beco Économie bernoise vient de publier. Ce rapport donne en outre un aperçu complet des tâches et des acteurs de la surveillance du marché du travail dans le canton. Le Contrôle du marché du travail Berne (CMTBE) a effectué des inspections étendues en 2017 ; le canton de Berne a ainsi clarifié de nombreux cas de suspicion de travail au noir et ordonné les sanctions nécessaires.

Pour en savoir plus : Situation sur le marché du travail en 2017

Direction de l'économie publique

Bulletin hydrographique 2017 : la sécheresse du début à cédé la place à une forte humidité

Le bulletin hydrographique du canton de Berne qui vient de paraître dresse le bilan des précipitations et du niveau des eaux en 2017. L’année a débuté par une période sèche, avec des températures d’abord basses. Les conditions clémentes de février ont été suivies d’un printemps très chaud. La sécheresse extrême et les très faibles quantités de neige de l’hiver 2016/17 ont fait chuter le niveau des lacs du pied du Jura à des niveaux exceptionnellement bas. En revanche, une régulation ciblée a permis de maintenir les lacs de l’Oberland à des hauteurs de saison. Malgré les épisodes humides qui se sont produits de mai à août, accompagnés localement de fortes précipitations et d’orages violents, le volume des précipitations est resté globalement inférieur à la moyenne. Comme le printemps, l’été a été exceptionnellement chaud. Les fortes précipitations de novembre et décembre ont provoqué d’abondantes chutes de neige en moyenne et haute altitude. Le niveau des nappes phréatiques est resté inférieur à la moyenne tout au long de 2017, amorçant une remontée seulement vers la fin de l’année.

Pour en savoir plus : Le bulletin

Direction des travaux publics, des transports et de l'énergie

Aperçu des communiqués