Aperçu des communiqués

Spéculations des médias autour de la politique d’information concernant les JO Le Conseil-exécutif rétablit les faits et porte plainte

23 mai 2018 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Le gouvernement bernois s’inscrit en faux contre les allégations selon lesquelles il aurait choisi de passer sous silence des éléments dans le dossier des Jeux olympiques (JO). Conformément à une décision de novembre 2017, il adoptera le projet en juin 2018 avant de le transmettre au Grand Conseil. Le dossier sera alors immédiatement rendu public. Le Conseil-exécutif réfute les spéculations parues dans la presse dominicale sur le rôle du conseiller aux États Hans Stöckli lors d’une rencontre. Il a décidé de porter plainte afin qu’une enquête établisse comment des informations sur cette rencontre ont filtré dans les médias.

Le Conseil-exécutif a rencontré les conseillers aux États Hans Stöckli et Werner Luginbühl la semaine dernière, à l’occasion d’un entretien périodique. Le dossier de la candidature aux JO de 2026 était inscrit à l’ordre du jour. Le conseiller d’État Christoph Ammann, en charge du dossier en sa qualité de directeur de l’économie publique, a informé les conseillers aux États du calendrier arrêté par le gouvernement bernois fin novembre 2017. Le dossier fait actuellement l’objet d’une procédure de co-rapport auprès des Directions. Le Conseil-exécutif devrait adopter le projet en juin afin qu’il puisse être examiné par la Commission des finances avant la pause estivale et inscrit à l’ordre du jour de la session parlementaire de septembre. La votation populaire cantonale sur le crédit pour les JO est agendée au 10 février 2019.

Le gouvernement bernois a défini ce calendrier en décembre 2017, indépendamment de la question des coûts, afin que le peuple bernois se prononce après le vote du souverain valaisan sur le crédit proposé dans ce canton. Le Conseil-exécutif rendra son projet public dès qu’il l’aura adopté. Il réfute donc toutes les allégations selon lesquelles il pratiquerait une politique d’information destinée à influencer négativement la votation en Valais.

Des informations fantaisistes

Un article paru dans la presse dominicale le 20 mai fait référence à la rencontre périodique entre le Conseil-exécutif et les deux conseillers aux États bernois. Le gouvernement bernois tient à souligner que le conseiller aux États Hans Stöckli n’a pas exercé la moindre influence sur le dossier bernois des JO, que ce soit en ce qui concerne le contenu ou la communication. Il est faux de dire que Hans Stöckli a demandé et obtenu que des informations restent secrètes. C’est pourquoi le Conseil-exécutif a décidé de porter plainte afin qu’une enquête établisse comment des informations, fausses de surcroît, sur un entretien confidentiel entre lui et les conseillers aux États bernois ont pu filtrer dans les médias. Il s’indigne que l’article en question attribue au conseiller aux États Hans Stöckli une influence qu’il n’a jamais exercée sur le dossier bernois des JO.

Aperçu des communiqués