Aperçu des communiqués

Insertion professionnelle Procédures simplifiées et indemnisation des entreprises

6 juillet 2018 – Communiqué de presse; Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale

Une insertion professionnelle réussie suppose un meilleur accès des milieux économiques aux informations sur les personnes à la recherche d’un emploi relevant du domaine de l’aide sociale et de l’asile. Le canton devrait indemniser les périodes d’initiation prolongées et simplifier les procédures administratives. En outre, davantage de conseillers en personnel devraient accompagner les personnes et les entreprises. Ces propositions ont été présentées par un groupe de travail temporaire sur l’insertion professionnelle institué par la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale.

Insérer rapidement les bénéficiaires de l’aide sociale, les réfugiés reconnus et les personnes admises à titre provisoire est le seul moyen d’éviter qu’ils continuent à dépendre d’un soutien financier pendant de longues périodes. La Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale (SAP) a créé il y a neuf mois environ un groupe de travail constitué de représentants des milieux économiques, des services sociaux et de différentes institutions afin de définir des mesures efficaces d’intégration, axées sur les besoins de l’économie.

Meilleur accès aux informations

Des efforts sont requis de la part de toutes les parties pour permettre aux bénéficiaires de l’aide sociale de s’insérer aussi vite que possible sur le marché du travail et de subvenir seuls à leurs besoins. Pour le canton, une collaboration directe avec les milieux économiques est indispensable à l’insertion professionnelle. Lors des trois réunions du groupe de travail, il est apparu clairement que les représentants de l’économie souhaitaient avoir un accès plus aisé et plus rapide aux informations. Un portail de recherche en ligne devrait être mis à disposition pour permettre aux employeurs de trouver très vite des candidats potentiels.

Périodes d’initiation indemnisées et procédures facilitées

Les milieux économiques seraient prêts à proposer plus d’emplois favorisant l’insertion, mais ils demandent que les périodes d’initiation prolongées ou les modèles de temps partiel soient indemnisés en fonction de la productivité. Il est également souhaité que l’embauche des personnes relevant du domaine de l’intégration prenne moins de temps aux entreprises, que ce soit pour sélectionner les candidates ou les candidats ou lors des procédures administratives impliquant des offices ou d’autres services. L’administration doit simplifier les processus et proposer de nouveaux modèles.

Accompagnement par des job coaches

Pour accompagner les personnes et les entreprises, la SAP prévoit davantage de job coaches, ces conseillers en personnel qui connaissent bien les milieux économiques. En ce qui concerne les réfugiés et les personnes admises à titre provisoire, il incombera aux futurs partenaires régionaux de la SAP de mettre en œuvre des modèles praticables. La SAP entend maintenir le dialogue avec les milieux économiques une fois le groupe de travail dissout, mais dans un cadre élargi.

Aperçu des communiqués