Aperçu des communiqués

Gare de Berne : subvention cantonale en faveur du projet d’accès par le Centre Bubenberg

Le gouvernement cantonal bernois a approuvé une subvention d’investissement d’environ 38 millions de francs pour la création d’un accès à la gare de Berne par le Centre Bubenberg. En application des bases légales, les communes bernoises financeront la moitié, soit 19 millions de francs. La Confédération et la ville de Berne participent également à cet investissement d’un montant total de 88,8 millions de francs. Les travaux s’inscrivent dans le cadre du projet « Avenir de la gare de Berne », qui prévoit la création dans la gare CFF d’un nouveau passage sous-voies et d’une deuxième entrée principale par le Centre Bubenberg. Des travaux préliminaires peu importants auront lieu cette année. La construction du nouvel accès devrait commencer en 2022.

Traitement de l'affaire: Direction des travaux publics, des transports et de l'énergie

Stefan Lanzrein nouveau commandant suppléant de la Police cantonale bernoise

Stefan Lanzrein nouveau commandant suppléant de la Police cantonale bernoise (ldd)

Agrandir l'image Stefan Lanzrein nouveau commandant suppléant de la Police cantonale bernoise (ldd)

Le Conseil-exécutif a nommé Stefan Lanzrein commandant suppléant de la Police cantonale bernoise (POCA). Chef de la police régionale de l’Oberland bernois depuis 2011, Stefan Lanzrein prendra ses nouvelles fonctions le 1er septembre 2018. Il succède à Peter Baumgartner, qui prendra sa retraite à la fin août 2018 après avoir consacré près de 30 ans à la Police cantonale. Avant d’entrer au service de la POCA en 2000, Stefan Lanzrein a travaillé pour la Banque cantonale bernoise et l’Autorité de contrôle en matière de lutte contre le blanchiment d’argent (Administration fédérale des finances). Il a en outre été en service actif au Kosovo en qualité d’officier de renseignements. A son arrivée à la Police cantonale, il a passé quelques années au Service juridique avant d’être nommé chef de la Brigade spéciale 2 de la Police judiciaire, dont il est devenu également le chef suppléant par la suite. Il a enfin été nommé à la tête de la Police régionale de l’Oberland bernois. Après avoir obtenu son brevet d’avocat, Stefan Lanzrein a continué d’étendre et d’approfondir ses compétences. Il a notamment suivi la formation d’officier de police de l’Institut suisse de police de Neuchâtel et obtenu le titre de « Executive Master of Business Administration » sanctionnant deux années d’études à la Haute école de Lucerne. Agé de 49 ans, Stefan Lanzrein est marié et père d’une fille.

Traitement de l'affaire: Direction de la police et des affaires militaires

Rapport 2017 sur les relations extérieures du canton de Berne

Le Conseil-exécutif a adopté à l’attention du Grand Conseil le rapport annuel 2017 sur les relations extérieures du canton de Berne. Durant l’année écoulée, l’exécutif bernois a rencontré quatre autres gouvernements cantonaux lors de visites ou de séances de travail. Au sein de la Conférence des gouvernements cantonaux, il s’est mobilisé en particulier pour participer à la politique européenne de la Confédération, pour optimiser la péréquation financière fédérale et pour trouver des solutions en matière de politique migratoire. L’université d’été sur la sylviculture est le projet le plus important réalisé jusqu’ici en partenariat entre le canton de Berne et la préfecture japonaise de Nara. En 2018, la péréquation financière et la participation du canton de Berne à l’évolution des relations entre la Suisse et l’UE resteront des dossiers phares dans le domaine des relations extérieures.  

Traitement de l'affaire: Chancellerie d'Etat

Rapport sur l’administration de psychotropes aux enfants et aux adolescents

Le gouvernement a adopté à l’attention du Grand Conseil le rapport « La violence sur ordonnance » en réponse à une motion éponyme adoptée partiellement sous forme de postulat. Cette intervention parlementaire demande au Conseil-exécutif de faire le nécessaire pour réduire sensiblement la prescription de psychotropes aux enfants et aux adolescents. Elle vise notamment les traitements à base de méthylphénidate (Ritaline ou Concerta par exemple). Ces médicaments sont administrés surtout aux enfants chez qui un trouble hyperactif avec déficit d’attention (TDAH) a été diagnostiqué. Selon le rapport, la progression de la prescription de méthylphénidate enregistrée jusqu’en 2011 est principalement due à la notoriété et à l’acceptation croissantes de ce traitement. Depuis lors, plus aucun signe d’augmentation n’a été constaté. Pour stabiliser ou réduire le nombre de traitements médicamenteux prescrits, il faut que les diagnostics soient posés avec soin et que toutes les possibilités de traitement soient évaluées. Le rapport considère en outre que l’école est un champ d’action important : elle peut proposer des arrangements particuliers et faire appel à des enseignants spécialement formés ainsi qu’à des spécialistes en pédagogie curative.

Rapport du Conseil-exécutif au Grand Conseil (PDF, 141 Ko, 14 pages)

Traitement de l'affaire: Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale

Aperçu des communiqués