Aperçu des communiqués

Etape d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire 2030/35 Le canton de Berne demande des ajouts

12 janvier 2018 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Le Conseil-exécutif bernois soutient globalement le projet d’étape d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire 2030/35 actuellement en consultation. Toutefois, il demande à la Confédération d’intégrer la création de gares dans le Jura bernois et l’Oberland ainsi que le financement du tunnel du Grimsel, en plus de l’extension du tunnel de base du Lötschberg.

Dans sa prise de position, le gouvernement cantonal bernois salue et soutient la variante d’étape d’aménagement à l’horizon 2035 privilégiée par le Conseil fédéral. Il relève toutefois que le projet est incomplet et déséquilibré car il ne tient pas compte de plusieurs problèmes de congestion déjà prévisibles actuellement. En effet, la demande va augmenter fortement en Suisse romande en particulier. Le canton de Berne plaide donc pour que l’enveloppe allouée à l’étape d’aménagement 2030/35 soit portée de 11,5 à 12 voire 13 milliards de francs.

Lötschberg et trois nouvelles gares

Le Conseil-exécutif insiste pour que l’extension du tunnel de base du Lötschberg soit inscrite dans l’étape d’aménagement 2035. L’achèvement de cet ouvrage apportera des avantages de taille, dont toute la Suisse profitera. Le canton de Berne réclame également que le programme intègre la construction de trois nouvelles gares afin de desservir trois secteurs importants pour le développement à venir du canton. Il s’agit de Saint-Imier La Clef, Thoune Nord et Wilderswil Aérodrome.

Le gouvernement bernois demande en outre instamment que la Confédération inclue la partie ferroviaire du tunnel du Grimsel dans l’étape d’aménagement 2035. Cela permettra de coordonner le financement de cet ouvrage multifonctionnel. En effet, le tunnel accueillera à la fois une ligne électrique et une ligne ferroviaire reliant le Haslital et la vallée de Conches.

Cadence au quart d’heure pour le trafic longue distance

Enfin, le canton de Berne est favorable au développement du trafic longue distance pour atteindre la cadence au quart d’heure sur les liaisons les plus importantes. Cela permettrait d’étoffer l’offre de la gare de Berne sans attendre la réalisation du projet à long terme de son extension latérale.

Aperçu des communiqués