Aperçu des communiqués

Administration décentralisée pour les francophones bernois Les travaux progressent

11 avril 2018 – Communiqué de presse; Chancellerie d'Etat

Les unités de l’administration décentralisée de la partie francophone du canton de Berne pourraient à l’avenir être organisées en centres de compétences. Les réflexions sur la relocalisation de différents services et offices, lancées après le scrutin sur le transfert de Moutier, vont bon train. Le responsable du projet Denis Grisel a présenté l’état des travaux mardi soir (10 avril 2018) à Courtelary à une vingtaine de représentants des instances politiques et économiques du Jura bernois et de Bienne.

Avec le soutien de la Chancellerie d’État, l’ancien chef de la Promotion économique du canton de Berne Denis Grisel a réalisé une cartographie des services décentralisés dans le Jura bernois et à Bienne. Il a mené nombre d’entretiens avec les responsables administratifs des unités concernées et des Directions. Sur la base de l’inventaire ainsi réalisé et des avis exprimés par les acteurs concernés, il présentera divers scénarios de réorganisation début mai à la Délégation pour les affaires jurassiennes du Conseil-exécutif. Il appartiendra à celle-ci de statuer et de définir la suite du processus.

Priorité aux intérêts des francophones

Les travaux visent l’efficience, le maintien de l’équilibre entre les régions concernées et la pérennité des services. L’intérêt des habitants francophones du canton de Berne doit primer d’autres considérations. Deux options semblent toutefois d’ores et déjà écartées : l’idée de concentrer tous les services se trouvant actuellement à Moutier en un seul endroit et celle de parsemer ceux-ci dans toute la région. Les réflexions portent plutôt sur la création de centres de compétences et l’utilisation des synergies potentielles au bénéfice des habitants du Jura bernois et des francophones de Bienne.

Aucune décision n’a encore été prise. Le rapport final concernant la relocalisation des unités de l’administration décentralisée dans la partie francophone du canton de Berne est attendu d’ici fin juin. Le Conseil-exécutif pourra alors examiner les pistes proposées.

Aperçu des communiqués