Retour à l'aperçu des communiqués

L’emploi dans le canton de Berne en janvier 2018 Évolution réjouissante du marché du travail

9 février 2018 – Communiqué de presse; Direction de l'économie publique

Le nombre de chômeurs est resté pratiquement constant en janvier 2018 dans le canton de Berne (+43 personnes, à 13 869). Le taux de chômage s’est maintenu à 2,5% (Suisse : 3,3%, inchangé). La reprise s’étant poursuivie dans toutes les branches d’activité, la situation est demeurée inhabituellement stable en janvier sur le marché du travail. Corrigé des variations saisonnières, le chômage a légèrement diminué.

La situation stable observée sur le marché du travail en janvier est inaccoutumée. Habituellement, le nombre de chômeurs augmente en raison des effets saisonniers, mais pas cette année. Par ailleurs, l’évolution encourageante des derniers mois s’est poursuivie, si bien que le nombre de chômeurs n’a guère bougé dans son ensemble.

Corrigé des variations saisonnières, le chômage a légèrement diminué. D’après les calculs du beco Economie bernoise, son taux s’est contracté de 2,3% à 2,2% (cf. explications dans l’encadré).

Le chômage est en recul dans trois arrondissements administratifs sur dix, il reste constant dans deux d’entre eux et il augmente dans les cinq autres. La hausse la plus marquée touche la région du Jura bernois, à dominante industrielle. Le taux de chômage varie entre 1,4% (Interlaken-Oberhasli) et 3,9% (Bienne).

Fin janvier 2018, le canton de Berne comptait 3085 chômeurs de moins qu’à fin janvier 2017.

Émanant essentiellement de l’industrie, 26 demandes de chômage partiel ont été déposées pour 188 personnes (contre 9 demandes pour 73 personnes en décembre).

Des informations complémentaires sont en ligne sur www.be.ch/donnees-economiques 

La correction des variations saisonnières permet d’étudier l’évolution conjoncturelle des chiffres du chômage en éliminant des statistiques mensuelles les influences saisonnières habituelles. Ces variations saisonnières sont liées par exemple aux conditions climatiques (hôtellerie et restauration, construction) ou au calendrier institutionnel (fin des formations, jours fériés, vacances)

Documentation

Retour à l'aperçu des communiqués