Formation

Le canton de Berne ne se contente pas d’offrir des emplois attrayants, il investit également plus d’un quart de son budget dans son système éducatif. Les Bernois disposent de tout l’éventail des formations, du jardin d’enfants à l’Université en passant par l’école obligatoire, l’enseignement professionnel, le gymnase et la haute école spécialisée.

Vivre c’est apprendre

Apprendre en jouant, les enfants du canton de Berne en ont la possibilité dès l’âge de quatre ans : tout enfant âgé de plus de quatre ans entre à l’école enfantine. Le pilier central du système éducatif bernois reste l’école obligatoire. C’est là que les jeunes reçoivent les connaissances qui les outilleront pour la vie. L’école obligatoire dure généralement onze ans, y compris les deux ans d’école enfantine. Le degré primaire couvre les six premières années, le degré secondaire les trois suivantes. La durée de l’enseignement obligatoire dépend de l’évolution de l’enfant et peut exceptionnellement être plus longue ou plus courte de un ou deux ans.

Après l’école obligatoire, la plupart des adolescents font un apprentissage professionnel. Ils peuvent ensuite compléter cette formation par une maturité professionnelle, qui leur ouvre les portes d’une haute école spécialisée. Les autres, moins nombreux, fréquentent une école générale : la maturité leur permet d’entrer à l’Université, un diplôme d’une école de culture générale dans une haute école spécialisée.

Un savoir d’exception

L’Université de Berne compte au nombre des grandes universités suisses avec ses plus de 14 000 étudiants. Elle offre tout l’éventail des filières universitaires. A noter qu’elle a été une des premières universités européennes à ouvrir ses portes aux femmes, en 1870, et la première d’Europe à engager une femme professeur, en 1898. Aujourd’hui, les femmes représentent plus de la moitié du corps estudiantin. La Haute école spécialisée bernoise, fondée en 1997, accueille environ 6 300 jeunes hommes et femmes. A la différence de l’Université, la plupart des filières d’études reposent sur des connaissances et des aptitudes acquises dans une formation professionnelle. L’éventail s’étend de l’ingénierie aux disciplines artistiques en passant par l’économie d’entreprise et le travail social. La palette est complétée par la Haute école pédagogique, qui forme environ 2 000 futurs enseignants.

L’université et la Haute école spécialisée de Berne accueillent tous les ans 22 000 étudiants.

L’université et la Haute école spécialisée de Berne accueillent tous les ans 22 000 étudiants.

Une recherche de tradition

Les prix Nobel Albert Einstein et Theodor Kocher ont réalisé leurs travaux de recherche à Berne. Eugen Huber, le père du Code civil suisse, y a enseigné. Les produits conçus à Berne ont même voyagé dans l’espace : lors du premier alunissage, en 1969, un capteur de particules solaires, était de la partie. Et trente ans plus tard, un microscope mis au point à l’Université de Berne a « atterri » sur Mars.

La recherche, innovatrice, mais aussi et surtout une solide formation de base et un large éventail de formations expliquent la bonne réputation dont jouit le système éducatif bernois. La population dispose de plusieurs possibilités dans l’éducation des adultes et le perfectionnement professionnel, dont s’occupent, parallèlement aux pouvoirs publics, un grand nombre d’organisations privées.