Mobilité

Le canton de Berne possède une bonne infrastructure qui lui assure des conditions optimales pour son développement. Le réseau routier compte quelque 200 kilomètres d’autoroutes, 2'103 kilomètres de routes cantonales et 9'665 kilomètres de routes communales, soit un total équivalent à la distance qui sépare le cap Nord du cap de Bonne-Espérance.

Le réseau des transports publics est lui aussi très dense : le système de RER, qui s’étend en étoile autour de Berne, permet d’accéder littéralement à tous les recoins du canton de Berne. Les transports publics savent même prendre de la hauteur : c’est à 3 500 mètres d’altitude, au Jungfraujoch, que se trouve la station de chemin de fer la plus élevée d’Europe.

Correspondance comprise

De nombreux trains internationaux, tels le ICE allemand ou le TGV français, garantissent en outre des déplacements rapides vers les principaux centres européens, tout comme l’aéroport de Berne. Et grâce aux bonnes liaisons autoroutières et ferroviaires, les aéroports internationaux de Genève-Cointrin et Zurich-Kloten ne sont jamais qu’à un « jet de pierre ».

Les projets nationaux Rail 2000 et les nouvelles transversales ferroviaires alpines (NLFA) donnent eux aussi des impulsions nouvelles au canton de Berne : une fois que le nouveau tronçon entre Berne et Olten et le tunnel de base du Lötschberg seront terminés, le voyage à destination des métropoles du Sud de l’Allemagne et de l’Italie du Nord sera encore plus court et plus confortable.

Pratiques : les communautés tarifaires

A l’échelle régionale, le car postal dessert les villages et les vallées de montagne, tandis que le tram, le bus et le trolleybus circulent dans les agglomérations urbaines. Afin de rendre les transports publics plus attrayants et d’inciter les pendulaires à renoncer à leur voiture au bénéfice du train et du bus, des communautés tarifaires ont été lancées à la fin des années 80, et sans cesse élargies depuis.

Pour ce faire, les entreprises de transport des différentes régions se sont regroupées. Elles proposent maintenant à la population des zones de tarifs : l’usager peut aujourd’hui, avec un seul et même ticket, voyager sur toutes les lignes de la zone concernée, qu’il le fasse en train ou en bus.

La communauté tarifaire intégrale Libero relie entre elles les régions de Berne, de Soleure, de l’Emmental et de la Haute Argovie et elle couvre ainsi une grande partie du canton de Berne. Pour plus d’informations sur toutes les communautés tarifaires bernoises, consulter l'office des transports publics. Et pour en savoir plus sur les horaires des Chemins de fer fédéraux.