Tourisme

Troisième canton touristique de Suisse, Berne offre une nature et une culture d’envergure internationale : le massif unique au monde qui embrasse les célèbres sommets de l’Eiger, du Mönch et de la Jungfrau a été inscrit par l’UNESCO sur la liste du patrimoine mondial. Eté comme hiver, tout l’Oberland bernois attire chaque année des centaines de milliers de personnes en provenance du monde entier.

Berne, capitale du canton et du pays, est elle aussi un véritable pôle d’attraction. Sa vieille ville figure également sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO avec des maisons photogéniques aux balcons fleuris, des fontaines aux figures sculptées, des ruelles bordées de petites boutiques et de restaurants et un attrayant parc aux ours au bord de la rivière, autant de curiosités qu’il ne faut pas manquer.

Majestueux et célèbre : l’Oberland bernois

Dans l’Oberland bernois, le tourisme est la principale source de revenus. L’imposant panorama alpin n’est pas un décor idéal pour les seuls alpinistes : la luge, le patin à glace, le curling et le ski y ont été introduits en 1900 par les Anglais et sont aujourd’hui très appréciés des jeunes et des moins jeunes. L’été, le randonneur peut y observer des bouquetins, des chamois ou encore des marmottes. Les rivières qui coulent dans les nombreuses vallées promettent l’aventure aux rafteurs. Et les eaux des lacs de Thoune et de Brienz invitent à des baignades rafraîchissantes tandis que leurs rives ensoleillées, bordées de palmiers, offrent un contraste surprenant avec les neiges éternelles des sommets qui les surplombent.

Ces paysages font le bonheur de cinéastes : dans les années 60, quelques scènes clés du film de James Bond « Au service de Sa Majesté » ont été tournées sur le Schilthorn, au-dessus de Mürren. Aujourd’hui, l’Oberland bernois sert de décor à l’industrie cinématographique indienne, plus connue sous le nom de Bollywood : les équipes de cinéma indiennes tournent ici jusqu’à 50 films par an. Le romantisme alpestre suscite également l’envie de voyager de nombreux touristes indiens : depuis les années 90, leur nombre a considérablement augmenté dans l’Oberland bernois.

Le cœur du Mittelland

Sur le Plateau, Berne attire les visiteurs: la capitale du canton de Berne et de la Suisse compte au nombre des plus beaux vestiges de l’architecture du moyen-âge en Europe. Six kilomètres d’arcades longent les rues de la vieille ville, protégeant les promeneurs de la pluie et invitant à faire du lèche-vitrine sans se presser.

La ville piétonne propose des curiosités uniques comme le Zytglogge (la Tour de l’horloge), la Fosse aux ours, le Palais fédéral ou la cathédrale. Sa situation idéale permet quasiment de la choisir comme point de départ pour découvrir toute la Suisse.

Histoire et nature : le Mittelland

Dans le mythique Emmental, les toits saillants typiques protègent les maisons paysannes imposantes. Les géraniums qui ornent leurs fenêtres sont plus rouges que partout ailleurs. Ici, on peut dormir comme au temps de Gotthelf ou voir, dans la fromagerie de démonstration, comment se fabrique le célèbre emmental selon la même recette depuis 200 ans.

A l’ouest de Berne, le pont enjambant la Schwarzwasser, d’une hauteur de 70 mètres, sert de porte à la région de Schwarzenbourg. D’ici, les gorges d’un romantisme sauvage de la Singine et de la Schwarzwasser entourent un paysage qui a su largement préserver son caractère naturel.

Le Seeland, c’est-à-dire Bienne et ses environs, attire le curieux par ses nombreux villages viticoles et ses vignes ainsi que la beauté fascinante de la région des trois lacs : l’été, plusieurs lignes de bateau parcourent les lacs de Bienne, Neuchâtel et Morat. C’est de là que s’élèvent les doux reliefs du Jura.

Un point de vue et une source d'énergie : le Jura bernois

Le nom de Jura dérive de l’expression celtique « Juris », la forêt. Cette forêt livrait, au XIXe siècle, le principal agent énergétique : le charbon de bois. Aujourd’hui, les forêts jurassiennes sont devenues un lieu d’excursion et d’activités sportives très apprécié des citadins avides de détente. Depuis les hauteurs, on jouit d'une vue fantastique sur le Plateau et, au loin, la France. Les grandes clairières, les immenses prairies vertes et les parois de calcaire blanc typiques reposent les yeux et les âmes. L’hiver, les prairies, les longs plateaux et les vallées sont le plus souvent recouverts d’un épais manteau neigeux : un terrain idéal pour les amateurs de ski de fond.

Saviez-vous que le Jura bernois accueille un des plus importants centres suisses pour les énergies renouvelables ? La centrale éolienne du Mont-Crosin produit environ 2,5 millions de kWh par an. Et la centrale solaire du Mont-Soleil est aussi la plus grande installation de recherche et de démonstration existant en Suisse dans le domaine photovoltaïque.

Les fans de technique ne seront pas les seuls à prendre plaisir à suivre le sentier didactique bien aménagé qui relie les deux centrales : il chemine à travers un paysage jurassien typique et illustre les différents aspects de l’approvisionnement énergétique, de l’énergie éolienne, du photovoltaïque, de la faune et de la flore, du paysage, de l’agriculture et du tourisme de façon absolument passionnante.