Logo Kanton Bern / Canton de BernePortail Internet
  • de
  • fr
10 août 2022
Aperçu des communiqués

Communiqué de presse de la Direction de l’instruction publique et de la culture:Des mesures supplémentaires pour décharger les écoles

Cette année, la pénurie de personnel enseignant s’annonce encore plus importante que lors des rentrées scolaires précédentes. Pour faire face à cette situation, la Direction de l’instruction publique et de la culture s’est concertée avec l’association Berufsverband Schulleitungen Bern, l’association professionnelle Formation Berne, l’Association des communes bernoises et la Haute école pédagogique germanophone pour arrêter des mesures supplémentaires afin de soutenir et décharger les écoles.

Grâce à la forte mobilisation des écoles, une grande partie des postes d’enseignement ont pu être pourvus pour la rentrée scolaire. Il a cependant fallu faire de nombreux compromis, comme augmenter le degré d’occupation des enseignantes et des enseignants ou recruter des personnes n’ayant pas les diplômes requis. À l’heure actuelle, 25 postes à durée indéterminée et 18 postes à durée déterminée sont à pourvoir pour la rentrée sur le portail des offres d’emploi du canton. Depuis plusieurs années, le personnel enseignant et les directions de nombreuses écoles bernoises supportent une charge de travail très élevée. Celle-ci s’est encore alourdie en raison de la pénurie de personnel spécialisé, de la pandémie de coronavirus et de l’arrivée d’enfants et de jeunes d’Ukraine ces derniers mois. La pénurie de personnel qualifié restera un défi de taille pour le système scolaire bernois dans les années à venir. 

Mesures pour décharger les directions d’école et le personnel enseignant

Afin de décharger les directions d’école et le personnel enseignant, la Direction de l’instruction publique et de la culture (INC) et l’Association des communes bernoises se sont concertées avec les associations professionnelles, les associations du personnel et la Haute école pédagogique germanophone (PHBern) pour arrêter des mesures supplémentaires suivantes :

  1. Le recours à des auxiliaires de classe est étendu à tous les degrés de la scolarité obligatoire. Il s’agit de personnes qui soutiennent les enseignantes et les enseignants, lesquels conservent la responsabilité pédagogique.
  2. Dans des cas justifiés et sur demande des directions d’école, les inspections scolaires accorderont une deuxième leçon de décharge pour les maîtresses et les maîtres de classe, jusqu’à ce que des mesures définitives soient adoptées.
  3. Les écoles qui ne se concentrent pas encore uniquement sur les tâches indispensables liées à leurs mandats de collaboration et de participation ainsi que de formation continue sont invitées à le faire tant que la situation restera tendue en raison de la pénurie de personnel. Cela nécessitera de réaliser une revue critique des travaux administratifs effectués au sein des établissements, du nombre de séances et du temps nécessaires à leur organisation, des projets de développement des écoles, des manifestations scolaires, etc. Le but est de parvenir à une réduction sensible de la charge de travail non imputable au cœur de métier – l’enseignement – afin de décharger effectivement le personnel enseignant. Pour sa part, l’INC met tout en œuvre pour maintenir au niveau le plus bas possible la charge administrative des écoles.
  4. Les directions d’école ont besoin d’être davantage soutenues dans l’accomplissement de leurs tâches administratives. Les communes sont invitées à renforcer si nécessaire les effectifs des secrétariats d’école. L’INC a en outre l’intention de créer un pool cantonal pour offrir un soutien supplémentaire aux directions d’école.

Séances d’information pour les personnes qui souhaitent se reconvertir ou se réinsérer professionnellement

La Direction de l’instruction publique et de la culture remercie toutes les personnes intéressées qui, même sans connaissances approfondies, se sont déclarées prêtes à exercer un métier aussi exigeant que celui d’enseignant. Ces personnes contribuent elles aussi considérablement à compenser le manque de personnel enseignant. Pour l’INC, il est essentiel que les personnes qui souhaitent se reconvertir professionnellement puissent rapidement suivre la formation adéquate. En effet, la loi sur le statut du corps enseignant astreint les enseignantes et les enseignants qui ne possèdent pas le diplôme requis à l’obtenir dans un délai convenable. Pour apporter son soutien à celles et ceux qui souhaitent se reconvertir, l’INC proposera, avec le concours de la PHBern, des séances d’information sur les possibilités de reconversion ou de réinsertion professionnelle dans l’enseignement. Trois séances pilote seront organisées à partir de la fin août à Matten, à Lyss et en ligne. Selon la demande, des séances d’information seront proposées dans l’ensemble du canton tout au long de l’année scolaire.

Un groupe de travail en activité depuis longtemps, et au sein duquel les associations concernées ainsi que la PHBern sont représentées, procède à l’élaboration de mesures supplémentaires. Les mesures en place sont analysées en permanence pour déterminer si elles peuvent être améliorées. Les possibilités d’amélioration des conditions d’engagement sont au cœur d’un projet mené lui aussi en collaboration avec les associations concernées. Les résultats concrets seront présentés aux milieux politiques et au public dans les meilleurs délais, puis les mesures en découlant seront mises en œuvre.

Coronavirus : la situation dans les écoles bernoises

La Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration estime que la situation liée au COVID-19 est stable à l’heure actuelle. Il est cependant difficile de prédire l’évolution de la pandémie en automne et en hiver. Par mesure de précaution, l’INC a donc demandé aux écoles d’avancer si possible d’une semaine les activités prévues pour Noël, au cas où il faudrait renoncer aux cours en présentiel la dernière semaine avant les vacances de Noël. Aucune autre mesure n’est actuellement prévue dans les écoles bernoises. 

La rentrée 2022/2023 en chiffres

À la rentrée 2022, le nombre d’élèves accueillis dans les établissements publics de l’école enfantine et de la scolarité obligatoire du canton de Berne sera de nouveau en légère progression par rapport à l’année scolaire précédente : il devrait s’établir à 110 200 environ (contre 107 800 à la rentrée 2021), répartis dans 449 écoles sur 1112 sites. Dans la partie francophone du canton, 9515 élèves fréquenteront l’école obligatoire à la rentrée.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle loi sur l’école obligatoire, la Direction de l’instruction publique et de la culture assume la gestion des établissements particuliers de la scolarité obligatoire du canton. Il s’agit de 90 institutions accueillant quelque 2650 élèves.

Livestream conférence de presse de l'INC

Partager