Logo Kanton Bern / Canton de BernePortail Internet
  • de
  • fr
26 novembre 2021
Aperçu des communiqués

Communiqué ; Conseil-exécutif:COVID-19 : le Conseil-exécutif étend l’obligation du port du masque et du certificat

Face à la forte détérioration de la situation épidémiologique dans le canton de Berne, le Conseil-exécutif a décidé d’étendre l’obligation du port du masque. À partir de lundi (29 novembre 2021), elle s’appliquera notamment dans tous les lieux clos accessibles au public, lors des manifestations, dans les espaces extérieurs des gares et des arrêts de transport public ainsi que dans les hôpitaux, les homes et les crèches. Le masque redevient obligatoire également dans les écoles pour les élèves à partir de la 7H.

Mercredi dernier (24 novembre 2021), le Conseil fédéral a qualifié de critique la situation épidémiologique en Suisse, mais il a estimé qu’il n’était actuellement pas judicieux de durcir les mesures dans l’ensemble du pays et il a invité les cantons à agir lorsque cela était indiqué. Le Conseil-exécutif a analysé la situation dans le canton de Berne. Au vu de la situation épidémiologique, il a notamment décidé ce vendredi (26 novembre 2021) d’étendre l’obligation du port du masque et il a adapté en conséquence l’ordonnance cantonale COVID-19

Extension du port du masque dans l’espace public et lors des manifestations

La vaccination contre le coronavirus est très efficace pour prévenir les évolutions graves de la maladie, ce qui décharge les institutions de santé. Mais comme les personnes vaccinées sont elles aussi susceptibles de contracter et de transmettre le COVID-19, le Conseil-exécutif a décidé d’étendre l’obligation de porter un masque indépendamment de l’obligation de présenter un certificat. Ainsi :

  • Toutes les personnes à partir de 12 ans qui participent à une manifestation, à un marché ou à une foire spécialisée ou tout public sont tenues de porter un masque facial, que l’accès soit ou non réservé aux titulaires d’un certificat. Cette obligation ne s’applique pas aux oratrices et orateurs, pendant la pratique d’une activité sportive ou culturelle ni pendant la consommation d’aliments ou de boissons. Elle ne s’applique pas non plus au personnel n’ayant pas de contacts avec la clientèle ou les visiteuses et visiteurs, ni lors des manifestations privées. Il est possible de consommer sur place, dans des espaces intérieurs ou extérieurs séparés ; les personnes à partir de 16 ans doivent présenter un certificat pour y accéder.
  • Le port du masque est obligatoire dans les espaces clos accessibles au public des installations et des établissements, que l’accès à ces locaux soit ou non réservé aux titulaires d’un certificat. Les exceptions sont les mêmes que dans le cas des manifestations, des marchés et des foires spécialisées ou tout public. L’obligation s’applique aussi au personnel ayant des contacts avec la clientèle ou les visiteuses et visiteurs (p. ex. personnel des centres de fitness).
  • L’obligation de porter un masque est étendue aux espaces extérieurs des salles d’attente des transports publics ainsi qu’aux accès aux transports publics.
  • Le personnel des crèches est tenu de porter un masque ; l’exception prévue par le droit fédéral cesse de s’appliquer.
  • Les personnes travaillant dans le secteur des soins ambulatoires, notamment le personnel des services d’aide et de soins à domicile, sont tenues de porter un masque facial.
  • L’obligation de porter un masque dans les espaces intérieurs des écoles est étendue aux élèves à partir de la 7H et à l’ensemble du corps enseignant. L’obligation s’applique aussi pendant les cours ainsi qu’au personnel administratif et aux parents qui pénètrent dans les établissements. En sont exemptées les écoles enfantines et les classes primaires jusqu’à la 6H. Dans les écoles moyennes et les écoles professionnelles, le port du masque est obligatoire depuis septembre.
  • Pour les visites dans les hôpitaux, les EMS, les homes pour personnes avec handicap et les foyers éducatifs, les personnes à partir de 16 ans sont tenues de présenter un certificat. 

Mesures dans l’espace public en vigueur jusqu’au 23 décembre 2021

Le Conseil-exécutif a pris ces mesures pour éviter dans toute la mesure du possible qu’il faille fermer totalement ou partiellement des secteurs d’activité entiers, comme cela a été le cas par le passé. En se limitant à étendre le masque et le certificat obligatoires, il a opté pour les mesures les moins sévères possibles. L’expérience a montré que l’utilisation judicieuse et disciplinée des masques de protection permet d’endiguer la propagation de l’épidémie. Étant donné la vitesse à laquelle la situation épidémiologique se détériore, ces mesures supplémentaires entrent en vigueur dès lundi prochain, 29 novembre 2021, pour une durée limitée au 23 décembre 2021. L’extension de l’obligation du port du masque en milieu scolaire est valable dans un premier temps jusqu’au 24 janvier 2022. Le gouvernement bernois suit l’évolution de la situation en permanence. Si nécessaire, il prorogera ces mesures ou les adaptera.

Recommandations plus étendues du Conseil-exécutif

Depuis la mi-octobre, le nombre d’infections par le coronavirus recommence à augmenter exponentiellement dans le canton de Berne, au point d’atteindre des records ces derniers jours. Le Conseil-exécutif recommande donc entre outre instamment de revenir au télétravail dans toute la mesure du possible. Lorsque le travail à distance est impossible et que des personnes partagent les mêmes locaux, il est indispensable de porter un masque facial dans les bureaux collectifs. Cela s’applique aussi aux séances. Le Conseil-exécutif recommande en outre aux responsables des hôpitaux d’imposer à leur personnel d’être vacciné, guéri ou testé positif ou d’organiser des tests répétés. 

Mesures et recommandations concernant l’administration cantonale

Pour éviter ou réduire les infections sur le lieu de travail, le Conseil-exécutif a ordonné l’obligation du port du masque pour l’ensemble du personnel du canton de Berne. Cette obligation entre en vigueur avec effet immédiat, non seulement dans les lieux accessibles au public mais aussi dans l’ensemble des locaux de l’administration cantonale dès lors que deux personnes ou plus partagent un même espace. Les séances et les entretiens en présentiel doivent être limités au strict nécessaire. Si une séance ne peut pas avoir lieu à distance, le port du masque est obligatoire. Il est toujours recommandé au personnel de télétravailler dans toute la mesure du possible. 

Le canton de Berne s’en tient aux tests en cas de flambée

Lors de sa séance de ce vendredi 26 novembre 2021, le Conseil-exécutif s’est également penché sur la stratégie de test dans les écoles. En effet, des voix se sont élevées çà et là pour se demander si le canton de Berne ne devrait pas revenir à des tests répétés dans les écoles. Le Conseil-exécutif s’en tient à sa stratégie actuelle pour deux raisons. Tout d’abord, une partie des établissements de la scolarité obligatoire avaient choisi de ne pas participer aux tests systématiques et une partie des élèves ne voulaient pas non plus se faire tester régulièrement pour le coronavirus. De ce fait, les autorités sanitaires cantonales étaient dans l’impossibilité d’obtenir une représentation complète de la situation dans les écoles. D’autre part, les comparaisons avec les cantons qui pratiquent des tests répétés montrent que le nombre de cas en milieu scolaire n’est pas moins bon dans le canton de Berne. Or, une mesure qui constitue une ingérence aussi forte dans le fonctionnement des écoles doit avoir un impact positif, faute de quoi il convient de s’en abstenir. Le gouvernement bernois juge donc que les tests en cas de flambée, avec leur impact réduit sur la vie scolaire, ont prouvé leur efficacité dans le canton de Berne. 

Partager