Aperçu des communiqués

Enseignement gymnasial de 9e année Nouveau cursus gymnasial de quatre ans pour les germanophones

31 mai 2013 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Le Conseil-exécutif bernois préconise un changement de système pour l’enseignement gymnasial de 9e année dans la partie germanophone du canton. Il propose que les élèves passent directement dans la « Quarta » d’un gymnase à l’issue de la 8e année de l’école obligatoire. Le gouvernement est convaincu qu’un cursus gymnasial continu de quatre ans améliorera la qualité de la formation gymnasiale. Dans la partie francophone du canton, l’actuel modèle, qui comporte une formation prégymnasiale spécifique de trois ans dans les écoles secondaires, suivie de trois années de formation au gymnase, reste inchangé. Il correspond au système en vigueur dans les cantons romands. Le changement de système a fait l’objet d’un rapport, qui est en consultation jusqu’au 13 septembre prochain.

Plusieurs formes d’organisation de l’enseignement gymnasial de 9e année cohabitent actuellement dans le canton de Berne. Dans la partie germanophone du canton, l’enseignement gymnasial de 9e année (GU9) est dispensé, selon les communes, soit à l’école obligatoire, dans une classe spécifique, soit au gymnase, dans une « Quarta ». Cette diversité de modèles scolaires fait constamment débat, notamment autour de la qualité de l’enseignement gymnasial. Le sujet a ainsi fait l’objet de plusieurs interventions parlementaires ces dernières années.

Recherche de solutions menée en large concertation

Soucieux d’améliorer la qualité de la formation gymnasiale, le Conseil-exécutif a établi un rapport présentant trois différentes variantes de réforme du GU9 dans la partie germanophone du canton, avec leurs avantages et leurs inconvénients. Les trois variantes qu’il a mises à l’étude sont l’amélioration du statu quo et les deux nouveaux modèles « Quarta » et « 9/4 ». Ceux-ci prévoient tous deux un cursus gymnasial de quatre ans pour tous les gymnasiens, mais le passage au gymnase après l’école obligatoire se ferait à l’issue de la 8e année avec le modèle « Quarta » et à l’issue de la 9e année avec le modèle « 9/4 ». Dans les deux cas, l’enseignement gymnasial serait exclusivement dispensé au gymnase, mettant fin à toute possibilité de suivre cet enseignement à l’école secondaire. Des auditions ont eu lieu avec les différents partenaires en automne 2012. Il n’a cependant pas été possible de trouver une solution consensuelle quant au choix d’une solution cantonale ou propre à chaque région linguistique.

Le gouvernement privilégie le modèle « Quarta »

Aux yeux du gouvernement, le maintien du statu quo n’est pas la meilleure solution pour résoudre durablement les difficultés que rencontre le gymnase. Dans son rapport, il penche clairement en faveur d’un cursus gymnasial continu de quatre ans et privilégie donc le modèle « Quarta ». Ce modèle réunit les conditions d’amélioration de la qualité de la formation gymnasiale, que le Grand Conseil et le gouvernement appellent de leurs vœux. Il permet de réduire le grand nombre de leçons et de mieux répartir l’enseignement des diverses matières, notamment l’option spécifique, sur tout le cursus. Avec ce modèle, les classes seraient ainsi constituées une fois pour toute. Par ailleurs, le modèle « Quarta » n’entraînerait des changements que pour un nombre réduit de communes et d’élèves. De plus, il harmoniserait l’organisation dans la partie germanophone du canton et correspondrait mieux aux modèles des autres cantons germanophones.

L’adoption du modèle « Quarta » se traduirait par la fermeture d’environ 14 classes de 9e année dans les écoles secondaires et la création d’à peu près 27 classes de « Quarta » supplémentaires dans les gymnases. Cependant, la légère baisse du nombre de leçons du cursus gymnasial permettra de compenser à peu près l’augmentation du nombre de classes La mise en place du modèle « Quarta » ne devrait donc pas avoir d’incidence sur les coûts.

Modèle « 9/4 » : beaucoup d’avantages, mais très onéreux

Le modèle « 9/4 » est celui qui, au départ, a recueilli le plus de suffrages. Avec un soutien adéquat en 9e année d’école secondaire, les futurs élèves de gymnase pourraient en effet commencer la filière gymnasiale avec un niveau de formation plus élevé et une plus grande maturité. Pour diverses raisons, le gouvernement est malgré tout défavorable au modèle « 9/4 ». Son premier inconvénient est qu’il allongerait la scolarité d’un an. Par rapport à la situation actuelle, c’est aussi le modèle qui impliquerait les changements structurels les plus profonds. Enfin, il augmenterait les coûts de 12 millions de francs par an et nécessiterait des investissements de deux millions de francs dans l’infrastructure des écoles.

Rapport en consultation jusqu’en septembre

Le rapport gouvernemental fait l’objet d’une large consultation jusqu’au 13 septembre prochain. Le Conseil-exécutif le soumettra ensuite au Grand Conseil avec à la clé de possibles adaptations de la loi sur les écoles moyennes et un délai transitoire devant permettre aux communes d’adapter la structure de leurs écoles au modèle « Quarta ».

Des informations complémentaires sont disponibles sur Internet, à l’adresse www.erz.be.ch/gu9f

Documentation

Consultation

Aperçu des communiqués