Aperçu des communiqués

Coronavirus Crédit pour la gestion des contacts et les centres de test

29 janvier 2021 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Le Conseil-exécutif a approuvé un crédit de 29 millions de francs pour financer la poursuite des mesures de lutte contre la pandémie de COVID-19 en 2021. Il couvrira les coûts du traçage des contacts, du fonctionnement des centres de test et des actions de communication.

Le canton de Berne reconduira scrupuleusement ses mesures sanitaires en 2021 dans le but d’enrayer la pandémie. Ces mesures reposent avant tout sur la limitation des contacts sociaux, les tests, l’isolement des personnes infectées et la mise en quarantaine des personnes-contact proches ainsi que sur la vaccination aussi rapide et large que possible de la population. Le Conseil-exécutif considère qu’il est impératif de maintenir les centres de test, de poursuivre le traçage des contacts et d’accompagner la campagne de vaccination d’une communication ciblée. C’est la seule façon selon lui de contrôler la propagation du virus et de la freiner progressivement.

Le Conseil-exécutif a déjà approuvé un crédit de 25 millions de francs pour financer la campagne cantonale de vaccination lancée le 11 janvier dernier. Le crédit de 29 millions de francs qu’il vient d’avaliser couvrira les coûts encourus en 2021 pour le traçage des contacts, pour les centres de test de BernExpo et de Belp et pour les centres de dépistage des fournisseurs de prestations locaux. Il permettra aussi de financer les besoins d’information croissants pour accompagner la mise en œuvre des mesures.

Procédure d’autorisation urgente

Les coûts du traçage des contacts sont estimés à 13,5 millions de francs pour 2021, ceux des centres de test à 10,6 millions de francs. En outre, 1,5 million de francs sont prévus pour des actions de communication et d’information dans le cadre de campagnes cantonales ciblées. Un crédit complémentaire de 2,5 millions de francs a été alloué au traçage des contacts au titre de 2020. Enfin, une réserve de 900 000 francs est prévue. Comme ces dépenses concernent des mesures interdépendantes, elles sont rassemblées dans un seul crédit d’objet.

Compte tenu du caractère toujours urgent de la situation, le Conseil-exécutif autorise la prise en charge des coûts en vertu de ses propres compétences, en se fondant sur l’article 58 de la loi sur le pilotage des finances et des prestations et sur l’article 80 de la loi cantonale sur la protection de la population et sur la protection civile. Si le crédit devait être arrêté par le Grand Conseil en suivant la voie habituelle, les délais plus longs obligeraient à interrompre le traçage des contacts et le fonctionnement des centres de test cantonaux, ne serait-ce que temporairement. Le Conseil-exécutif informera sans délai la Commission des finances de sa décision.

Aperçu des communiqués