Aperçu des communiqués

Pandémie de COVID-19 Plus de 11 000 jours de service fournis en un an par la protection civile bernoise

25 février 2021 – Communiqué de presse; Direction de la sécurité

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la protection civile bernoise a été sollicitée quasiment en permanence pour soutenir les institutions de santé. Ses membres ont effectué plus de 11 000 jours de service en un an.

Les membres de la protection civile bernoise ont été mobilisés la première fois le 21 février 2020 dans le cadre de la pandémie de COVID-19. Jusqu’à la mi-mai, ils ont parfois prêté service pendant plusieurs semaines d’affilée. L’amélioration de la situation en mai 2020 a conduit à la suppression progressive de la plupart des opérations de protection civile et à leur transfert vers des structures ordinaires. Les organisations de la protection civile et leurs membres ont ainsi pu profiter d’un moment de répit et se préparer à intervenir dans l’éventualité d’une détérioration de la situation, ce qui est advenu à la mi-novembre. La protection civile a repris du service à partir du 18 novembre, lorsque le nombre de cas de coronavirus a de nouveau augmenté, et elle continue depuis à apporter une aide précieuse. Ainsi, 1070 membres ont fourni au total plus de 11 000 jours de service à ce titre du 21 février 2020 au 8 février 2021.         

De nombreux domaines d’intervention et une flexibilité élevée

Les membres de la protection civile interviennent dans un grand nombre d’institutions et d’établissements de santé, principalement dans des hôpitaux et des EMS. Ils prodiguent des soins, assurent un accompagnement, s’occupent de l’accueil, contrôlent les entrées et se chargent de la logistique. La protection civile a également joué un rôle important dans la mise en place et le fonctionnement des centres de dépistage. En outre, ses membres ont assumé des tâches au sein de la hotline ou dans le soutien à la conduite, surtout lors de la première vague de COVID-19.

Utilisation des réseaux en place

Lors de toutes les interventions, la protection civile a été capable de remplir sa mission dans des délais relativement courts grâce au réseau formé en temps normal par les organisations régionales et les institutions de santé. Les concertations entre les bénéficiaires de prestations et les organisations de la protection civile ont été directes et rapides, même quand les demandes individuelles de déploiement ont dû être examinées de concert par la Direction de la sécurité et par la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration dans une perspective cantonale. Un autre avantage du recours à la protection civile est la possibilité de faire appel à du personnel ou à de petits groupes spécialement adaptés pour exécuter certaines tâches. « Cette disponibilité rapide a permis de surmonter des pics de pression dans les institutions de santé et de réagir sans perdre de temps à des facteurs tels que le taux de malades parmi le personnel des EMS », fait remarquer Philippe Müller, directeur de la sécurité. La protection civile a démontré de la sorte qu’elle est indispensable dans sa forme de milice pour maitriser des situations d’urgence prolongées à l’échelle nationale.

Coûts modestes pour les communes et les institutions de santé

Une bonne partie de l’engagement de la protection civile dans le canton de Berne a eu lieu dans le cadre d’une convocation par la Confédération. Celle-ci a donc versé pour chaque jour de mission un montant forfaitaire comprenant la solde, les repas et les frais. En outre, les membres de la protection civile ont reçu une allocation pour perte de gain, comme pour l’ensemble des services d’instruction et des missions de protection civile. Les coûts supportés par les communes et les bénéficiaires de prestations ont donc été modestes, si bien que la situation financière déjà tendue en raison de la pandémie ne s’est pas aggravée, en particulier pour les institutions de santé.

Nota bene

La protection civile dans le canton de Berne

Dans le canton de Berne, la protection civile se compose de 30 organisations gérées au niveau communal. Le canton est responsable des tâches générales, du pilotage du système et du controlling. Il gère lui-même une organisation de protection civile cantonale chargée d’exécuter des tâches spéciales. Le canton de Berne compte actuellement quelque 7800 personnes en service actif dans les différentes formations de la protection civile.

Documentation

Aperçu des communiqués