Aperçu des communiqués

Repenser l’économie forestière Une économie forestière plus innovante et coopérative

26 juin 2015 – Communiqué de presse; Direction de l’économie, de l’énergie et de l’environnement

L’Office des forêts du canton de Berne et l’association Propriétaires de forêts bernois ont convenu d’une stratégie commune pour l’avenir de l’exploitation forestière dans le canton de Berne. L’objectif est de développer l’esprit d’entreprise dans la gestion de la forêt bernoise. Les acteurs du secteur misent sur la coopération, l’innovation et le professionnalisme. Le conseiller d’Etat Andreas Rickenbacher, directeur de l’économie publique, a exhorté les propriétaires de forêts à exploiter leur latitude pour réaliser des projets innovants.

Le rapport 2013 sur le développement durable de la forêt bernoise l’a clairement montré : l’exploitation est le maillon faible de l’économie forestière du canton. La rentabilité est faible, les structures, complexes et les coûts, élevés. Or le bois est une matière première prisée et les constructions en bois sont actuellement en pleine expansion. Si l’on n’exploite pas la forêt de manière durable, toute la filière indigène de transformation du bois souffre, l’efficacité du rôle protecteur de la forêt décline et la biodiversité recule.

Sur la base de ce rapport, l’Office des forêts du canton de Berne et l’association Propriétaires de forêts bernois (PFB) ont donc lancé le projet « Economie forestière durable BE » en janvier 2014. L’objectif est d’insuffler davantage d’esprit d’entreprise dans l’économie forestière, tout en préservant le rôle social et écologique de la forêt. 

Exploitation forestière aux mains des propriétaires

Les conclusions de ce projet ont donné naissance au programme du même nom, qui comporte les quatre éléments suivants :

  • Une stratégie de développement commune à l’Office des forêts et à l’association Propriétaires de forêts bernois qui répartit les rôles : le canton assure les tâches définies dans la loi, telles que la surveillance, la garantie des conditions générales, les services de conseil et les prestations publiques, tandis que les propriétaires de forêts sont responsables de l’exploitation elle-même.
  • Un programme de formation continue des acteurs de l’économie forestière, mis en place par l’Office des forêts et comprenant notamment des conférences spécialisées pour expliquer aux responsables forestiers des communes bourgeoises ou municipales, ainsi qu’à d’autres organismes propriétaires de forêts comment identifier et exploiter au mieux le potentiel de leurs forêts.
  • Un service d’accompagnement et d’encouragement, par lequel l’Office des forêts aide les propriétaires de forêts dans le développement de stratégies, de procédures et de structures propices à une bonne exploitation forestière. Un exemple de démarche de ce type est le regroupement de propriétaires de forêts en une grande entreprise sylvicole.
  • La mise en place de partenariats entre le canton et les organisations de propriétaires, par exemple dans la forêt privée morcelée entre les forestiers et les organisations de commercialisation du bois.

Mise en œuvre à compter de 2016

L’Office des forêts et l’association Propriétaires de forêts bernois travaillent d’ores et déjà en étroite collaboration. La mise en œuvre du programme débutera en 2016, une fois achevées les négociations entre l’Office des forêts et la Confédération concernant le programme d’encouragement de l’exploitation forestière. L’idée est de favoriser davantage encore le développement économique des entreprises sylvicoles grâce à un programme financé via la péréquation financière nationale. Celui-ci financera des mesures comme la formation continue des acteurs de l’économie forestière, la définition de stratégies plus claires et de structures plus professionnelles, ainsi que l’innovation dans la planification et la gestion des récoltes et de la logistique. Toute la filière bois profitera du renforcement de l’économie forestière. 

Le programme « Economie forestière durable BE » sera réalisé au moyen du budget actuel. Les subventions cantonales ne seront pas augmentées.

Innovation et initiative individuelle

Lors de la conférence de presse qu’il a donnée vendredi (26 juin), le conseiller d’Etat Andreas Rickenbacher, a exhorté les propriétaires de forêts bernois à exploiter leur marge de manœuvre pour réaliser des projets innovants. Il n’y a aucune raison que l’économie forestière et la filière bois de la région ne profitent pas aussi de l’essor des constructions en bois.

Les acteurs participant au programme « Economie forestière durable BE » se sont dits convaincus que les mesures présentées leur permettront de mettre en marche le développement entrepreneurial de l’économie forestière. La détermination et l’esprit d’initiative des propriétaires de forêts dans les régions seront décisifs en la matière. L’Office des forêts leur apportera son soutien.

Documentation

Aperçu des communiqués