Aperçu des communiqués

Prison régionale de Moutier Reconversion dans l’accueil de détenus administratifs

3 septembre 2018 – Communiqué de presse; Direction de la police et des affaires militaires

La Prison régionale de Moutier héberge désormais principalement des détenus administratifs. Commencée pendant l’été, la reconversion est terminée. Actuellement, la prison accueille une vingtaine de personnes. Elle conserve aussi quelques places de détention avant jugement ou d’arrêt de police.

La nouvelle stratégie cantonale de l’exécution judiciaire vise une séparation des formes de détention, une gestion économique et la modularité des constructions. Auparavant, la Prison régionale de Moutier proposait des places de détention avant jugement, mais aussi des places pour l’exécution des peines ou les placements à des fins d’assistance.

La Direction de la police et des affaires militaires (POM) a décidé de spécialiser la mission de l’établissement prévôtois, qui se consacrera avant tout à la détention administrative, en attendant la création d’un établissement distinct destiné à environ 80 personnes. La Prison régionale de Berne accueille 30 à 35 détenus administratifs. À Moutier, 23 à 26 places sont prévues, dont quatre pour des femmes ; en ce moment, une vingtaine d’hommes les occupent, encadrés par des spécialistes.

Infrastructure revalorisée

Le bilan de la reconversion est positif. L’infrastructure existante dans l’établissement prévôtois a été développée afin d’améliorer les prestations spécifiques aux nouveaux détenus. Des espaces communautaires ont été créés. En outre, les détenus administratifs ont la possibilité de travailler et de recevoir des visites, le régime qui leur est appliqué étant un peu plus souple. Ils n’ont pas le droit pour autant de quitter le bâtiment

La prison de Moutier conserve cinq places de détention avant jugement ou d’arrêts de police afin de couvrir les besoins des autorités de justice. Elle reste donc une prison régionale qui respecte les dispositifs de sécurité. Les aménagements réalisés sont réversibles, si nécessaire, et ils satisfont déjà en partie aux exigences de la nouvelle loi cantonale sur l’exécution judiciaire.

Aperçu des communiqués