Aperçu des communiqués

Avenir du camping TCS de Champion L’exploitation assurée jusqu’à la fin de 2024

11 octobre 2018 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Le canton de Berne prolonge l’autorisation d’exploitation du camping de Champion jusqu’à la fin de 2024. Cette prolongation est consentie en accord avec les associations de protection de la nature et le TCS, qui gère le camping. Elle est liée à la condition que le TCS se retire progressivement des lieux, situés dans une réserve naturelle.

En vertu d’un jugement du Tribunal administratif du 8 décembre 2017, le Conseil-exécutif doit s’assurer que le camping de Champion (Gampelen) respecte les dispositions juridiques en vigueur sur la protection de la nature et du patrimoine avant de prolonger éventuellement les contrats de bail signés avec le TCS pour son exploitation. Le gouvernement a donc décidé qu’il ne renouvellera pas le droit de superficie du camping qui arrive à échéance en 2024, comme il l’avait annoncé lors de la dernière prolongation, en 2003.

Pour le Conseil-exécutif, une prolongation du contrat de superficie du camping à son emplacement actuel, dans la réserve naturelle du Fanel, est hors de question. Il a donc invité les parties concernées (les associations de protection de la nature et le TCS) à des discussions exploratoires pour trouver une solution amiable.

Le canton de Berne n’a pas intérêt à ce que le camping de Champion cesse ses activités fin 2018. En raison du différend juridique, il n’a d’ailleurs pas été possible d’établir une panification alternative réaliste et complète avant la fin de l’année.

Le Conseil-exécutif est finalement parvenu à trouver une solution acceptable pour les trois parties. Les associations de protection de la nature tiennent à ce que le camping disparaisse fin 2024 et que les infrastructures soient démantelées. Le TCS pourra le faire d’ici là de façon ordonnée, sans compromettre l’exploitation. Les locataires saisonniers installés depuis des années dans le camping pourront y rester jusqu’en 2024. Le canton aidera le TCS à trouver un autre endroit où aménager son camping, en dehors du Fanel.

La zone de baignade dans le lac de Neuchâtel, aujourd’hui librement accessible à la population, restera dans la réserve naturelle. Il s’agit d’un espace d’utilité publique situé dans une zone d’affectation communale, conformément à la loi sur les rives des lacs et des rivières.

Le canton s’est engagé dans l’accord à procéder à une renaturation du reste du terrain de camping, à l’exception de la zone d’utilité publique, d’une installation sanitaire et de la station de pompage, et à revaloriser la réserve naturelle. Un concept sera établi sous la houlette des offices cantonaux compétents avant que la renaturation puisse être mise en œuvre progressivement à partir de 2026, à condition de disposer d’un financement ad hoc.

Aperçu des communiqués