Aperçu des communiqués

Spitex Des lacunes constatées dans certaines antennes

30 octobre 2018 – Communiqué de presse; Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale

La Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale (SAP) a chargé la société KPMG d’effectuer un contrôle extraordinaire de différents prestataires de services à la suite des dysfonctionnements constatés au sein de Spitex Berne. Sont concernées les antennes Spitex Berne, Spitex Seeland et le Centre Schönberg. La SAP a informé mardi (30 octobre 2018) la Commission de la santé et des affaires sociales du projet de rapport de KPMG.

Dans les antennes auditées, des lacunes ont été constatées dans les contrats, dans la transparence au sujet des portefeuilles de participations et dans les décomptes de prestations. Les consignes relatives aux rémunérations et aux bonus ne sont pas claires non plus.

Le projet de rapport relève notamment que l’imbrication des antennes Spitex donne lieu à des conflits d’intérêts et que les prestations et les indemnités sont délimitées de façon imprécise dans le financement des projets et la location de services. Les antennes concernées ont été informées.

La Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale analysera les résultats du rapport définitif de KPMG une fois qu’il sera disponible. Elle définira ensuite une série de mesures et de recommandations, car elle juge très important de consolider la coopération entre le canton et Spitex et de mettre en place une stratégie pour aller de l’avant.

Aperçu des communiqués