Aperçu des communiqués

Réorganisation à la Direction de l’économie publique L’Office de l’économie bernoise (beco) scindé en deux

1 novembre 2018 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Sur proposition de la Direction de l’économie publique, le Conseil-exécutif a décidé de scinder en deux l’Office de l’économie bernoise (beco). Les nouveaux offices pourront ainsi se concentrer sur l’assurance-chômage, pour l’un, et sur le développement et la surveillance économiques, pour l’autre, ce qui apportera des gains d’efficacité.

Adrian Studer, qui dirige le beco depuis le 1er mai 2003, quittera ses fonctions au printemps 2019 après 30 ans au service du canton. Âgé de 60 ans, il souhaite réduire son taux d’occupation et poursuivre son activité professionnelle comme indépendant. Le directeur de l’économie publique Christoph Ammann a saisi cette occasion pour soumettre l’Office à une analyse structurelle externe, qui a porté en particulier sur le volume des tâches et leur hiérarchisation dans la vaste organisation hétérogène qu’est devenu le beco.

Concentration sur les missions clés

Selon les résultats de l’analyse structurelle, il est judicieux de scinder le beco en deux nouveaux offices indépendants correspondant à ses deux groupes de produits : d’une part, le développement et la surveillance économiques, qui inclut la promotion du site économique bernois et les conditions de travail et d’autre part, l’assurance-chômage, avec les offices régionaux de placement (ORP) et la Caisse de chômage du canton de Berne. Chaque office pourra ainsi se concentrer sur un domaine de tâches bien spécifique et gagner en efficacité.

Coordination avec la réforme des Directions cantonales

La réorganisation du beco est étroitement coordonnée avec la réforme des Directions cantonales. Elle permettra d’intégrer plus facilement les nouveaux domaines attribués à la Direction de l’économie publique. Cette dernière en profitera pour regrouper au niveau de la direction la gestion du personnel et des finances, dont une partie incombe actuellement aux offices.   

Le Conseil-exécutif a chargé la Direction de l’économie publique de lui soumettre pour décision les adaptations législatives nécessaires dans un délai permettant aux responsables des deux nouveaux offices de prendre leurs fonctions le 1er mai 2019. Les procédures de recrutement correspondantes ont été engagées.

Aperçu des communiqués