Aperçu des communiqués

Aire de transit pour les gens du voyage étrangers Crédit pour une aire à Wileroltigen

6 décembre 2018 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Le gouvernement cantonal bernois demande au Grand Conseil d’approuver un crédit de de quelque 3,3 millions de francs destiné à financer une aire de transit pour les gens du voyage étrangers au sud de l’aire de repos de Wileroltigen. Au moins 36 places de stationnement devraient être mises à disposition pour accueillir jusqu’à 180 personnes. La réalisation pourrait débuter en 2022 au plus tôt.

En juillet 2017, l’Office fédéral des routes (OFROU) s’est dit prêt à mettre à disposition des surfaces à côté de l’aire de repos de Wileroltigen pour la création d’une aire de transit. Un examen approfondi a montré que le site envisagé est adapté et qu’il peut être réalisé à moindre coût.

Construction simple

L’aire de transit prévue, d’environ 8500 m2, est attenante à l’aire de repos de Wileroltigen. De construction simple, elle devrait compter 36 places de stationnement au moins pour 108 à 180 personnes. Le canton de Berne entend construire des installations sanitaires, aménager une surface de travail étanche et poser différentes conduites. Un plan de quartier cantonal devrait être édicté pour garantir l’aménagement du site.

Décision lors de la session de mars

Les coûts de planification, d’étude de projet et de réalisation se montent à environ 3,3 millions de francs, pris en charge par le canton. La planification et l’étude de projet devraient avoir lieu entre 2019 et 2021, tandis que la réalisation est attendue pour 2022 au plus tôt. Le Grand Conseil examinera la demande de crédit lors de la session de mars 2019.

Droits des gens du voyage

En matière d’aires de stationnement, les exigences des gens du voyage étrangers sont très différentes de celles des gens du voyage suisses. Leurs besoins respectifs et le risque de discrimination requièrent donc la création d’aires pour chacun des deux groupes. Le Tribunal fédéral a confirmé en 2003 que leur droit à la préservation de leur identité, en tant que minorité nationale, était garanti par la Constitution et par le droit international, que leurs besoins devaient être pris en compte dans le cas de la réglementation sur l’aménagement du territoire et que des emplacements appropriés devraient être mis à leur disposition.

Conditions posées

Le Grand Conseil a accepté en septembre 2016 un crédit-cadre pour la planification et la réalisation de trois aires de stationnement pour les gens du voyage suisses. Les travaux sont en cours. En même temps que le crédit-cadre, le Conseil-exécutif avait demandé au Grand Conseil un crédit pour la planification et la réalisation d’une aire de transit pour les gens du voyage étrangers à Meinisberg. L’enveloppe avait été refusée principalement pour des raisons de coûts. Conformément à la décision parlementaire, le canton a négocié avec la Confédération et étudié d’autres solutions. Une alternative a maintenant été trouvée avec l’aire de Wileroltigen.

Documentation

Aperçu des communiqués