Aperçu des communiqués

Protection des animaux sauvages Les propriétaires de chiens appelés à être plus vigilants

1 mai 2019 – Communiqué de presse; Direction de l'économie publique

Au printemps, les animaux sauvages sont particulièrement sensibles aux dérangements. L’Inspection de la chasse et la Commission de la chasse et de la protection de la faune sauvage du canton de Berne appellent les propriétaires de chiens à se montrer particulièrement vigilants jusqu’à l’été et à ne pas laisser leur quadrupède sans surveillance pendant la nidification des oiseaux et la mise bas des animaux sauvages. Les perturbations peuvent mettre en danger la reproduction des populations sauvages et avoir une influence négative sur le nombre d’individus.

Au printemps et en été, les chiens laissés sans surveillance représentent à la fois une source de dérangement et un risque pour les animaux sauvages. À ces périodes, la faune est occupée à mettre bas ou à couver dans les pâturages, les haies ou les fourrés. Les oiseaux, en particulier ceux qui nichent à terre, et les petits des lièvres, des chevreuils, des renards ou des blaireaux sont les plus vulnérables. Tous les chiens ont un instinct de chasse, plus ou moins prononcé, auquel il ne peut être permis de donner libre cours.

Surveiller son chien

Les animaux sauvages sont stressés et peuvent même être tués par des chiens errants ou non tenus en laisse, comme ils peuvent l’être par leurs ennemis naturels, le renard, le lynx ou le loup. S’ils sont poursuivis, les oiseaux et les mammifères risquent d’abandonner leurs petits, si bien que l’équilibre des populations peut être menacé à long terme. En 2018, 83 cas d’animaux sauvages morts en de pareilles circonstances ont été signalés et 26 propriétaires de chiens ont été dénoncés. Et il ne s’agit là que des cas connus.

Règles de comportement et laisse obligatoire

Il est impératif, pour la sécurité des personnes et celle de l’environnement, que les chiens soient constamment sous surveillance. Les règles de comportement, les prescriptions et l’obligation de tenir les chiens en laisse (là où elle est exigée) doivent être respectées. Même si la laisse n’est pas obligatoire par endroits, il est raisonnable de l’utiliser à cette période de l’année.

La loi cantonale sur les chiens impose la laisse dans les écoles, dans les aires de jeux et de sport publiques, dans les transports publics, dans les gares et aux arrêts, dans les pâturages où séjourne le bétail, dans les réserves naturelles et dans les lieux fixés par les communes. Dans le canton de Berne, les réserves naturelles sont toujours indiquées par un panneau d’information.

Nota bene

Extrait de la loi cantonale sur les chiens :

Surveillance et maîtrise

  • Les chiens doivent être détenus de manière à ne pas importuner ou mettre en danger les êtres humains ou d’autres animaux.

  • Les chiens ne peuvent pas être laissés sans surveillance dans les espaces publics ou accessibles au public
  • Les chiens doivent pouvoir être maîtrisés à tout moment.

Laisse et muselière

  • Les chiens doivent être tenus en laisse dans les écoles, dans les aires de jeux et de sport publiques, dans les transports publics, dans les gares et aux arrêts, dans les pâturages où séjourne le bétail.
  • Les chiens doivent porter une muselière si l'ordre en a été donné ou s'ils ont tendance à mordre.

Sorties de chiens en groupe

  • Une personne n'est pas autorisée à promener simultanément plus de trois chiens ayant plus de quatre mois. Les exceptions sont régies par l’ordonnance sur la protection des animaux et les chiens.
    Protection du paysage et de l’environnement

  • Quiconque promène un chien doit en éliminer les déjections. Les contrevenants et les contrevenantes peuvent recevoir immédiatement une amende d'ordre.

Pour de plus amples informations : www.be.ch/chien

Aperçu des communiqués