Aperçu des communiqués

Police cantonale L’augmentation des effectifs n’est pas contestée

15 mai 2019 – Communiqué de presse; Grand Conseil

Les effectifs de la Police cantonale doivent être augmentés. La Commission de la sécurité du Grand Conseil en est persuadée. Elle critique cependant l’analyse et les statistiques présentées par le Conseil-exécutif dans son rapport sur le sujet. La commission recommande à l’unanimité au Grand Conseil de prendre connaissance du rapport, moyennant quelques déclarations de planification.

Le Conseil-exécutif souhaite augmenter progressivement les effectifs de la Police cantonale. Il projette de créer 360 postes en dix ans afin que la densité policière atteigne la moyenne suisse. Le rapport sur le sujet présenté en mars fait suite à une intervention du député Adrian Wüthrich (PS) adoptée à l’unanimité par le Grand Conseil fin 2016.

Valeur de comparaison peu pertinente

Pour la Commission de la sécurité, il ne fait aucun doute que les effectifs de la Police cantonale doivent être augmentés. Les arguments avancés dans le rapport ne permettent cependant pas de déterminer si le nombre de postes envisagé correspond aux besoins réels. La commission estime les chiffres insuffisamment tangibles pour servir de base de décision au Grand Conseil.

Ainsi, la densité policière, autrement dit le nombre de policiers et de policières rapporté au nombre d’habitants, n’est pas une donnée pertinente, surtout si on la compare à celle d’autres cantons. Le rapport soutient que dans le canton de Berne, la densité policière est nettement inférieure à la densité moyenne suisse. Or, les tâches et les défis des différents corps de police du pays sont, aux yeux de la commission, trop différents les uns des autres pour lui permettre de se prononcer sur le nombre de policiers et de policières nécessaires dans le canton de Berne.

Déclarations de planification

Consciente de la lourde charge de travail à laquelle fait face le personnel de la Police cantonale et de la nécessité d’accroître les effectifs afin d’assurer la sécurité, la Commission de la sécurité propose à l’unanimité de prendre connaissance du rapport et de l’assortir de déclarations de planification.

Les déclarations de planification approuvées à l’unanimité devraient permettre au Grand Conseil de disposer, au moment de débattre du budget, de bases de décision plus concrètes et plus détaillées que celles figurant dans le rapport. La commission souhaite avant tout qu’une augmentation des effectifs entraîne une baisse des heures supplémentaires et donne à la Police cantonale la possibilité de se concentrer sur la cybercriminalité et les risques informatiques. La présence préventive dans tout le canton devrait en outre être renforcée. Il y aurait lieu également de profiter de l’occasion pour offrir des conditions d’engagement concurrentielles afin de recruter suffisamment de personnel. Une évaluation devra être menée à l’issue de la première étape pour savoir dans quelle mesure la seconde étape s’impose ou si des corrections sont nécessaires.

Nouveaux uniformes de police

La Commission de la sécurité recommande en outre au Grand Conseil, par 14 voix contre 2, d’adopter le crédit destiné à l’achat de nouveaux uniformes de police. Le Conseil-exécutif sollicite 3,7 millions de francs par an entre 2020 et 2024, et 8,38 millions de francs supplémentaires pour compléter l’armement et l’équipement de protection. Enfin, la commission propose d’approuver le crédit pour le contrôle des places de stationnement en ville de Berne et les comptes annuels du Fonds du sport et du Fonds de loterie.

Aperçu des communiqués