Aperçu des communiqués

Renforcement du bilinguisme Le gouvernement bernois concrétise l’élan

28 juin 2019 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Le canton de Berne veut valoriser son bilinguisme et renforcer son rôle de pont entre la Suisse germanophone et francophone. Le Conseil-exécutif a pris une série de mesures pour concrétiser cet objectif de législature. Les échanges linguistiques scolaires et les filières français-allemand seront développés, tandis que l’administration cantonale renforcera la présence de francophones et promouvra le bilinguisme. Le catalogue gouvernemental vise encore un bilinguisme hospitalier, par exemple.

Le Conseil-exécutif a défini 25 mesures stratégiques afin de réaliser le changement de paradigme prôné par la commission d’experts sur le bilinguisme dans son rapport publié en novembre 2018. La présence de deux communautés linguistiques et de deux langues nationales sur le territoire cantonal est une chance à saisir pour l’ensemble de la population : il faut en faire un atout du canton de Berne.

Fort de cet avis, le gouvernement cantonal bernois a intégré le renforcement du bilinguisme dans ses objectifs de législature. Pour concrétiser ses intentions, il prévoit une enveloppe de 100 000 francs l’an prochain, qui doublera en 2021 pour passer ensuite à 300 000 francs par an dès 2022. Ces moyens supplémentaires permettront de renforcer les efforts menés dans les Directions et à la Chancellerie d’État dans le cadre de leurs budgets respectifs.

De l’école au travail

La Direction de l’instruction publique est chargée, entre autres, de développer les échanges linguistiques scolaires et les filières bilingues à tous les degrés de la scolarité. Elle va examiner la possibilité d’instaurer, une fois l’apprentissage terminé, une année facultative de stage en immersion en entreprise dans l’autre langue officielle, sur la base de ce qui se pratique en Valais.

Le canton de Berne va aussi faire sa part en tant qu’employeur. Chaque année, il publiera des statistiques sur la répartition du personnel dans les classes de traitement par langue. La stratégie du personnel 2020-2023 fixera des principes visant à améliorer les compétences linguistiques au sein de l’administration cantonale et à renforcer la présence de collaboratrices et collaborateurs francophones. La Direction des finances présentera un catalogue de mesures concrètes.

Santé et traductions

La Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale élaborera de son côté un plan de mesures concrètes afin de garantir le bilinguisme hospitalier, avec les établissements qui y sont tenus. L’offre de formation du domaine de la santé et des soins devra être conçue de manière à favoriser la présence d’employée et employés francophones et germanophones et les compétences linguistiques du personnel dans les établissements bilingues.

La Chancellerie d’État va optimiser le cadre légal pour la promotion du bilinguisme ; elle élaborera une loi sur les langues officielles. Il s’agira aussi d’améliorer leur prise en compte dans les contrats de prestations concernant les régions ou les institutions où le français et l’allemand sont utilisés.

Plus-value

Le travail sera poursuivi sur le long terme. La coordination des mesures de soutien aux projets et la sensibilisation au bilinguisme à l’intérieur et à l’extérieur de l’administration cantonale seront du ressort de la Chancellerie d’État, en collaboration avec les Directions et différents partenaires. La Chancellerie d’État entend donner davantage de visibilité au bilinguisme cantonal et souligner ses bienfaits pour le canton. Un prix culturel du bilinguisme pourrait être décerné en parallèle au prix de la culture du canton de Berne.

Quant à la Direction de l’économie publique, elle va examiner l’opportunité de mettre en place des tandems linguistiques et d’autres mesures d’encouragement du bilinguisme en entreprise. Elle relayera auprès d’institutions partenaires l’idée d’un réseau intercantonal d’entreprises engagées en faveur du bilinguisme.

Aperçu des communiqués