Aperçu des communiqués

Élèves libérables en 2019 97% des jeunes francophones ont une solution de formation

3 juillet 2019 – Communiqué de presse; Direction de l'instruction publique

Près de 97% des élèves sortant de l’école obligatoire dans la partie francophone du canton de Berne ont trouvé une solution de formation au 1er juin 2019. Quatre jeunes sur cinq entreront directement dans une formation professionnelle initiale, au gymnase ou à l’école de maturité spécialisée, alors que 17% ont choisi une solution transitoire. Ces résultats ressortent de l’enquête annuelle menée par les Centres d’orientation professionnelle du canton de Berne.

Les résultats 2019 confirment les tendances observées ces dernières années. Parmi les jeunes ayant quitté l'école, 50,5% ont opté pour une formation professionnelle initiale (attestation fédérale de formation professionnelle AFP et certificat fédéral de capacité CFC), que ce soit par un apprentissage en entreprise ou dans une école de métiers. L’entrée en apprentissage reste la solution la plus souvent choisie.

Le gymnase a recueilli les faveurs de 21,1% des jeunes, une proportion stable par rapport à l’an dernier (21,3%). Avec 8,2%, l’école de maturité spécialisée a quant à elle enregistré une hausse des inscriptions (2018 : 5,5%).

Recul des solutions transitoires

Avec une part relative de 17% (18,7%), les solutions transitoires continuent de reculer. Elles englobent l’année de préparation professionnelle (APP), le préapprentissage, le séjour linguistique, la solution transitoire privée et l’année axée sur la pratique (stages ou semestre de motivation, SEMO), cette dernière étant la seule solution transitoire à présenter une très légère hausse, de 2,1 à 2,6%.

Ainsi, au 1er juin, 96,8% des jeunes avaient une solution de formation (97,1%). Comme le canton de Berne compte encore de nombreuses places d’apprentissage ouvertes, il y a de bonnes chances pour que la plupart des jeunes toujours à la recherche d’une place et les indécis trouvent une solution d’ici août.

Collaboration essentielle

Le corps enseignant se montre satisfait, voire très satisfait de la collaboration avec l’orientation professionnelle, selon les résultats de l’enquête. Une étroite collaboration entre tous les partenaires impliqués dans le choix professionnel – jeunes, parents, corps enseignant, orientation professionnelle et entreprises formatrices – restera essentielle à l'avenir.

Le nombre croissant d’élèves – les estimations tablent sur une augmentation de plus de 10% au cours des cinq prochaines années – nécessitera une vision à long terme. Il est par exemple important que les places d’apprentissage proposées soient maintenues, même si elles ne sont, pour l’instant, pas toutes repourvues.

L'enquête sur les élèves libérables est réalisée en ligne dans tout le canton, avec comme date limite le 1er juin. Toutes les écoles publiques et privées ayant des classes du dernier niveau de la scolarité obligatoire ont été interrogées. Le taux de réponse atteint 90,8%.

Nota bene

Mesures du canton de Berne pour soutenir les jeunes dans leur choix

Concept-cadre pour la préparation au choix professionnel : pour une préparation optimale au choix professionnel (PCP), une collaboration entre l’élève, le corps enseignant, les parents et l’orientation professionnelle est indispensable ; elle est définie dans un concept-cadre (PDF, 268 Ko, 24 pages). Cela inclut les leçons de PCP, les réunions d’information de l’orientation professionnelle pour les parents et les élèves, ainsi que la présence d’un conseiller ou d’une conseillère en orientation professionnelle dans les écoles, qui vise entre autres à soutenir le corps enseignant dans la détection précoce des élèves présentant des difficultés dans le choix professionnel et à leur fournir un soutien ciblé. www.be.ch/op-pcp

Orientation professionnelle : les jeunes trouvent dans les centres OP conseil et soutien pour leur choix professionnel ou de formation. www.be.ch/opjeune

Case management formation professionnelle : dans toutes les régions du canton, les case managers soutiennent les jeunes qui connaissent des difficultés multiples au moment de faire un choix professionnel, lors de leur formation ou lors de l’entrée dans la vie active. www.be.ch/op-casemanagement

Service d’aiguillage : les jeunes qui n’ont pas de solutions de raccordement à la fin de l’école obligatoire peuvent être signalés au Service d’aiguillage, qui recherche avec eux et avec leurs parents la mesure la plus favorable à leur développement professionnel. Pour plus d’information : www.erz.be.ch/service-aiguillage

Documentation

Aperçu des communiqués