Aperçu des communiqués

L’emploi dans le canton de Berne en juin 2019 Nouvelle baisse du chômage

9 juillet 2019 – Communiqué de presse; Direction de l’économie, de l’énergie et de l’environnement

Le nombre de chômeurs a diminué en juin dans le canton de Berne (-361 personnes, à 9212). Le taux de chômage a régressé de 1,7 à 1,6% (Suisse : de 2,2 à 2,1%). Cette contraction s’explique en grande partie par un besoin accru de main-d’œuvre dans l’hôtellerie et la restauration. Corrigé des variations saisonnières, le taux de chômage est resté stable.

Comme le mois précédent, la décrue résulte pour l’essentiel de la diminution du chômage dans l’hôtellerie et la restauration, dans le secteur principal de la construction et dans le second œuvre à cette période de l’année. Corrigé des variations saisonnières, le chômage est resté stable à 1,8% en juin (lire les explications dans l’encadré).

Le taux de chômage a reculé dans sept des dix arrondissements administratifs. Il est resté stable ou a progressé légèrement dans les autres arrondissements. La contraction a été la plus forte dans les arrondissements administratifs de l’Oberland, où le tourisme occupe une place importante. Le taux varie de 0,6% (Haut-Simmental - Gessenay) à 2,7% (Bienne). Dans le Jura bernois, il est resté stable à 2,3%.

Fin juin 2019, le canton de Berne comptait 186 chômeurs de moins qu’à la même période de l’an dernier. Émanant essentiellement de l’industrie, 11 demandes de chômage partiel ont été déposées pour 70 personnes (contre 23 demandes pour 186 personnes en mai).

Des informations complémentaires sont en ligne sur www.be.ch/donnees-economiques.

Nota bene

Les taux de chômage publiés par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) ont été actualisés. Ils ne sont plus déterminés par rapport à la population active des années 2012 à 2014, mais par rapport à celle des années 2015 à 2017. Cette nouvelle base s’applique avec effet rétroactif au 1er janvier 2017. Les chiffres ont dont été recalculés et adaptés en conséquence. À la lumière de cette nouvelle base, le taux de chômage est de 1,61% au lieu de 1,64% dans le canton de Berne en juin.
La correction des variations saisonnières permet d’étudier l’évolution conjoncturelle des chiffres du chômage en éliminant des statistiques mensuelles les influences saisonnières habituelles. Ces variations saisonnières sont liées par exemple aux conditions climatiques (hôtellerie et restauration, construction) ou au calendrier institutionnel (fin des formations, jours fériés, vacances).

Documentation

Aperçu des communiqués