Aperçu des communiqués

Commission de la formation Rapports de gestion 2018 des hautes écoles bernoises

26 août 2019 – Communiqué de presse; Grand Conseil

La Commission de la formation du Grand Conseil a pris connaissances des rapports de gestion 2018 de l’Université de Berne, de la Haute école spécialisée bernoise et de la Haute école pédagogique germanophone. Elle suit de près le développement des hautes écoles compte tenu des nombreux défis qu’elles ont à relever.

En prévision de la session d’automne 2019, la Commission de la formation a étudié les rapports de gestion 2018 des hautes écoles bernoises. Lors des auditions avec les responsables, elle a constaté que les défis auxquels sont confrontées l’Université de Berne, la Haute école spécialisée bernoise (BFH) et la Haute école pédagogique (PH Berne) sont nombreux et différents.

L’agrandissement du site médical et son financement intéressent particulièrement l’Université de Berne. Selon son rapport annuel, les réserves des années précédentes permettront de financer, outre la mise en œuvre de la stratégie du numérique, le renforcement des études de médecine, la création d’une filière intégrale en pharmacie et le nouveau Center for Precision Medicine. La commission a demandé des informations sur les investissements que l’université effectuera elle-même et sur les ressources financières issues du plan d’investissement cantonal.

La BFH ressent de plus en plus la concurrence des autres hautes écoles spécialisées. Si certaines filières des domaines de la santé ou des sciences agronomiques, forestières et alimentaires attirent davantage d’étudiants, d’autres perdent des parts de marché. La BFH a donc engagé des mesures pour améliorer l’attrait des filières concernées ; elle s’attend à être nettement plus compétitive après la réalisation des Campus à Bienne et à Berne. Il est important, pour la commission, que la Haute école spécialisée bernoise compense les inconvénients actuels dus à l’infrastructure et à l’accessibilité par la qualité particulière de ses filières, en proposant par exemple des modèles d’études flexibles, des stages pratiques ou un éventail de cours.

En remaniant ses filières, la HP Bern a permis aux étudiantes et aux étudiants d’enseigner plus facilement qu’auparavant déjà pendant leurs études, dans le cadre d’un stage ou d’un emploi à temps partiel, par exemple. La commission s’en félicite, dans la mesure où cela a contribué à atténuer la pénurie de personnel enseignant. Elle a en outre voulu savoir quel dispositif avait été mis en place pour assurer le financement de l’établissement à plus long terme. À l’inverse des deux autres catégories de haute école, les Hautes écoles pédagogiques ne touchent pas de contributions de base de la Confédération. Elles attirent aussi moins de fonds de tiers à des fins de recherche, si bien que la part financée par le canton est plus élevée.

Aperçu des communiqués