Aperçu des communiqués

Coronavirus Situation dans le canton de Berne : appréciation du gouvernement

6 mars 2020 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Il faut tout mettre en œuvre pour protéger la population des conséquences du coronavirus pour la santé, a déclaré le directeur bernois de la santé, des affaires sociales et de l’intégration, Pierre Alain Schnegg, lors d’un point-presse aujourd’hui. Au nom du gouvernement, il a remercié la population et les organisateurs de manifestations pour la compréhension avec laquelle ils ont accueilli les restrictions que les autorités ont dû imposer. Le gouvernement adresse aussi ses remerciements aux acteurs du système de santé, qui fournissent actuellement un énorme travail.

Le coronavirus est arrivé dans le canton de Berne vendredi dernier au plus tard. Il y a une semaine, le Conseil fédéral a décidé d’interdire toutes les manifestations rassemblant plus de 1000 personnes. Comme les autres cantons, Berne a eu très peu de temps pour déterminer comment les autorités devaient gérer les événements rassemblant moins de 1000 personnes. Vendredi dernier en fin de soirée, le premier cas d’infection par le COVID-19 était attesté dans le canton.

Lors d’un point-presse, Pierre Alain Schnegg, directeur de la santé, des affaires sociales et de l’intégration du canton de Berne, a adressé les remerciements du gouvernement à la population et aux organisateurs de manifestations pour la compréhension dont ils ont fait preuve face aux restrictions ordonnées. « Ces décisions n’ont été faciles pour personne ; elles nous touchent toutes et tous », a-t-il déclaré. Le Conseil-exécutif a également remercié tous les acteurs du système de santé, qui fournissent actuellement un énorme travail. Hier jeudi, la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration a rencontré les directions des hôpitaux bernois et des acteurs du système de santé pour échanger des informations. Le Conseil d’État s’est dit impressionné par la méticulosité avec laquelle on se prépare au coronavirus dans le canton.

Pierre Alain Schnegg a souligné combien la situation pouvait évoluer vite. Les autorités doivent rester flexibles afin de pouvoir procéder aux adaptations nécessaires. La priorité est donnée à la protection des personnes particulièrement vulnérables. Le canton de Berne complétera d’ailleurs avec des mesures supplémentaires la stratégie de protection des personnes particulièrement vulnérables exposée aujourd’hui par la Confédération. Les travaux dépassent d’ailleurs largement le cadre du système de santé. C’est pourquoi le Conseil-exécutif a activé l’organe de conduite cantonal il y a une semaine déjà. C’est lui qui coordonne les activités des organisations de secours et des services cantonaux spécialisés.

Mercredi de cette semaine, le Conseil fédéral a présenté des recommandations concrètes concernant les manifestations rassemblant moins de 1000 personnes. Jusqu’à 150 personnes, les organisateurs sont libres d’organiser des événements. Entre 150 et 1000 personnes, les recommandations de la Confédération simplifient les démarches. L’analyse du risque que les organisateurs doivent effectuer avec le canton est réduite à trois critères :

  • Les personnes particulièrement vulnérables en raison de leur âge (à partir de 65 ans) ou de leur état de santé ont-elles été priées de ne pas participer à l’événement ?
  • L’organisateur est-il en mesure d’informer ses participants de manière suffisante sur les mesures de protection préconisées par l’OFSP ?
  • L’organisateur est-il en mesure d’interdire l’accès à sa manifestation à des personnes malades ou se sentant malade ou de leur demander de quitter les lieux ?

Les organisateurs n’ont plus besoin de fournir la liste des personnes ayant participé à l’événement. Le canton de Berne a ouvert une ligne téléphonique dédiée aux analyses de risque : +0800 634 634.

Le canton de Berne dénombre pour l’heure 17 cas confirmés d’infection au coronavirus. 

Dès son ouverture hier matin tôt, la hotline a pu expliquer les dernières règles en date. Le nombre d’appels a été si important qu’il a fallu s’armer de patience pour pouvoir parler aux spécialistes du canton. La situation a fini par se normaliser. Les nouvelles règles sont plus strictes, mais elles offrent aux organisateurs une sécurité pour la planification de leurs événements.

Le site www.be.ch/corona est complété et actualisé en permanence.

Documentation

Aperçu des communiqués