Aperçu des communiqués

Zones de protection de la faune sauvage Règles de cohabitation avec l’homme

20 mars 2020 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

La faune sauvage doit être protégée contre les dérangements. Dans les zones de protection qui ont été instaurées pour elle, des réglementations ont été édictées concernant la chasse, les chemins balisés, l’obligation de tenir les chiens en laisse et les activités de loisirs. Dans un processus de plusieurs années, l’Inspection de la chasse du canton de Berne examine quelque 80 zones de protection de la faune sauvage. Les communes et les parties prenantes sont consultées.

L’Inspection de la chasse du canton de Berne examine en trois étapes les zones de protection de la faune sauvage de son territoire. L’objectif est de protéger efficacement les animaux sauvages avec un impact aussi réduit que possible sur l’activité humaine. Les résultats de la deuxième étape, qui a porté sur l’examen de seize zones, sont maintenant disponibles.

  • Aucune modification pour trois zones : Lauenen, Brüggwald près de Bienne, Fencherengiessen.
  • Réduction du périmètre de la zone de protection (La Heutte, Dürrenwald).
  • Modification des dispositions de protection et/ou adaptation du périmètre pour les autres zones. Les dispositions de protection sont les interdictions de chasser, l’obligation de tenir les chiens en laisse, l’interdiction de quitter les chemins balisés, l’interdiction des activités dérangeantes, en particulier celles liées aux loisirs, au sport, au tourisme ou au service militaire. Le canton a intégré en partie des zones communales de tranquillité du gibier en tant que zones centrales dans des zones cantonales de protection de la faune sauvage. Lorsque cela est possible et judicieux, une séparation des exigences en matière de protection et d’utilisation est effectuée (p. ex. n° 69 Schüpfenfluh).
  • Création par le canton de sept nouvelles zones de protection de la faune sauvage à l’initiative des communes, des organisations de protection de la nature et de l’Inspection de la chasse du canton de Berne (étang de la Noz, Les Boveresses, Mont Sujet, Täuffelenweiher, Chesselau, Stude/Ritzele, Amsoldinger- und Uebeschisee/Schmittmoos).

Participation de différents acteurs

La Direction de l’économie, de l’énergie et de l’environnement a associé au processus les communes, les organisations de protection de la nature et les milieux de la chasse, du tourisme, de l’agriculture et de la sylviculture. Le projet a été reçu différemment par les utilisateurs et par les organisations de protection de la nature et de protection des animaux. Les modifications apportées aux différentes zones de protection de la faune sauvage sont détaillées au point 5 du rapport du Conseil-exécutif. Elles ne figurent pas encore dans le géoportail du canton de Berne.

Nota bene

Pourquoi de nouvelles dispositions juridiques ?

L’ordonnance cantonale sur la protection de la faune sauvage vise à protéger les espèces pouvant être chassées et les espèces protégées. Les espèces menacées, comme les tétraonidés, font l’objet d’une attention particulière. Les animaux pouvant être chassés doivent, eux aussi, être protégés des dérangements dans leurs quartiers d’hiver pendant la parade et la nidification.
Après la révision de la législation cantonale sur la chasse de 2002-2003, les zones de protection de la faune sauvage qui existaient à ce moment-là avaient été reprises telles quelles dans l’ordonnance sur la protection de la faune sauvage. Les seules restrictions prévues dans cette ordonnance pour protéger la faune sauvage relevaient de la chasse. Les mesures volontaires, comme l’invitation à ne pas quitter les chemins balisés, n’avaient pas d’effet protecteur sur les animaux sauvages.
L’Inspection de la chasse examine quelque 80 zones de protection de la faune sauvage dans le canton de Berne. La protection de ces zones peut être adaptée ou supprimée en fonction des conclusions de l’examen ; il est possible aussi de remplacer une zone ou d’en créer de nouvelles. Dans premier temps, 28 zones ont été examinées et les dispositions de protection prises sur la base des résultats ont été mises en œuvre par l’Inspection de la chasse en 2018.

Documentation

Aperçu des communiqués