Aperçu des communiqués

Coronavirus : réouverture de l’école obligatoire Reprise de l’enseignement présentiel

30 avril 2020 – Communiqué de presse; Direction de l’instruction publique et de la culture

L’enseignement présentiel reprendra à l’école obligatoire, en demi-classes pendant les deux premiers jours. La Direction de l’instruction publique et de la culture et les communes entendent ainsi faciliter le retour à un fonctionnement normal des cours pour les élèves, les parents, les directions des écoles et le personnel enseignant. Suite à la décision annoncée hier par le Conseil fédéral, il est clair en outre que le canton de Berne n’organisera des examens ni pour la maturité gymnasiale, ni pour la maturité professionnelle, ni pour le certificat d’étude d’école de culture générale.

L’enseignement présentiel reprendra à l’école obligatoire dans le canton de Berne à partir de lundi 11 mai. Lors du point de presse de ce jour (jeudi 30 avril 2020), la directrice de l’instruction publique et de la culture du canton de Berne, la conseillère d’État Christine Häsler, a remercié l’ensemble des communes, des établissements et des parents pour l’énorme travail qu’ils ont accompli au cours des semaines écoulées afin que l’enseignement à distance puisse fonctionner : « Cela a été pour nous tous une expérience totalement inédite et un énorme défi. »  

Il est très important pour les communes et pour la Direction de l’instruction publique et de la culture que la reprise de l’enseignement présentiel puisse se dérouler dans les meilleures conditions pour les enfants, les adolescents, le personnel enseignant et les directions des écoles, et que les établissements disposent des installations d’hygiène nécessaires. C’est pourquoi les établissements accueilleront les élèves en demi-classes les deux premiers jours. Ce dispositif pourra être prolongé si les conditions locales sont compliquées.

Les élèves se retrouveront ainsi en plus petits groupes le temps d’assimiler les règles d’hygiène et de conduite. L’enseignement en demi-classes permet en outre de déterminer plus facilement où en sont les apprentissages et de combler les lacunes qui pourraient apparaître après l’enseignement à distance. La reprise concerne en principe toutes les matières. Il est prévu six leçons par jour pendant les premiers jours. Les établissements peuvent organiser ces journées à leur convenance.

Ces modalités de reprise de l’enseignement présentiel ont été adoptées après des discussions nourries par un groupe de travail réunissant des représentants des milieux politiques, des communes, des syndicats et de la Haute école pédagogique PHBern. Un guide, un document de synthèse et une foire aux questions, qui est régulièrement complétée, ont été préparés afin d’accompagner les écoles dans cette transition.

Protéger les personnes particulièrement vulnérables

Il est important que les personnes du corps enseignant particulièrement vulnérables restent protégées. Elles ne dispenseront pas de cours présentiels. Elles peuvent néanmoins fournir un travail précieux pour le bon fonctionnement de l’établissement, par exemple en préparant des leçons, en corrigeant des travaux ou en encadrant les personnes qui assurent des suppléances.

Application des mesures d’hygiène préconisées par l’Office fédéral de la santé publique

En début de semaine, la Direction de l’instruction publique et de la culture a informé les communes et les directions des écoles du plan de protection de l’Office fédéral de la santé publique concernant l’hygiène. Il prévoit notamment que les lavabos dans les salles de classe et les toilettes doivent être équipés de distributeurs de savon liquide. Du matériel d’hygiène des mains pour les adultes doit être placé à l’entrée des établissements, des salles de classe et des salles des maîtres. Les surfaces, les guichets, les poignées de portes et de fenêtres, les rampes d’escalier, les toilettes et les lavabos doivent être nettoyés régulièrement. D’autres mesures d’hygiène sont également prévues pour la distribution des repas dans les écoles de jour et pour la prise en charge périscolaire.

Respect des distances de sécurité

La distance minimale de deux mètres doit être respectée entre les enseignants et les élèves. Les enfants, en particulier au primaire, pourront en principe se conduire normalement en classe, sur le chemin de l’école et en récréation. Il est important que les règles et les mesures d’hygiène soient respectées le mieux possible. Toutes les activités comportant des contacts physiques entre enfants et adolescents sont à éviter.

Dans le secondaire, des mesures supplémentaires de distanciation sociale peuvent être envisagées, pour autant qu’elles soient applicables dans la pratique. On prévoira, par exemple, des salles suffisamment spacieuses ou des récréations échelonnées.

Décision définitive de ne pas organiser les examens de maturité dans le canton de Berne

Dans les écoles moyennes et les écoles professionnelles, l’enseignement reprendra le 8 juin. Le Conseil fédéral a pris hier des décisions de principe concernant les examens de maturité. En cette année exceptionnelle, le canton de Berne n’organisera pas d’examens pour la maturité gymnasiale, la maturité professionnelle, le certificat d’étude d’école de culture générale. À la reprise de l’enseignement présentiel, les élèves auront passé près de trois mois en enseignement à distance. Leur faire passer des examens dans ces circonstances serait inéquitable. Les élèves qui arrivent en fin de cycle dans ces écoles peuvent ainsi se concentrer sur l’étape suivante, à savoir le choix de leur orientation et l’entrée dans leur prochain cycle de formation.

Aperçu des communiqués