Aperçu des communiqués

Mise à jour du concordat fondateur de Haute Ecole Pédagogique commune aux cantons de Berne, Jura et Neuchâtel Nouvelles bases pour la HEP-BEJUNE

25 mai 2020 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Le conseil-exécutif met en consultation la loi d’adhésion au concordat révisé sur la Haute Ecole Pédagogique pilotée conjointement par les cantons du Jura, de Neuchâtel et de Berne. Le but est d’adapter l’établissement intercantonal à l’évolution du paysage des hautes écoles et au nouveau cadre légal fédéral, grâce notamment à un nouvel organe de pilotage et des outils de gouvernance stratégiques.

Les Cantons de Berne, du Jura et de Neuchâtel ont fait le choix fondamental d’ancrer la formation des enseignantes et des enseignants dans une réalité politique intercantonale. Ils créaient ainsi en 2000 la HEP-BEJUNE, réunissant au sein d’une seule entité les onze institutions qui assuraient jusqu’alors cette formation spécifique dans les trois cantons.

Le Concordat intercantonal instituant une Haute Ecole Pédagogique commune aux cantons de Berne, Jura et Neuchâtel (HEP-BEJUNE) doit aujourd’hui être mis à jour. En 20 ans, le paysage des hautes écoles suisses a fortement évolué et de solides expériences ont pu être faites dans la formation des enseignantes et des enseignants au niveau tertiaire. Il y a donc lieu de revoir la structure organisationnelle de la HEP-BEJUNE. Par ailleurs, la Loi fédérale sur l’encouragement et la coordination des hautes écoles entrée en vigueur en 2015 exige également une révision profonde du concordat fondateur.

Les objectifs centraux de cette refonte sont de concilier les éléments éprouvés de l’organisation actuelle, de combler les lacunes constatées et de prendre en compte les exigences de l’accréditation institutionnelle découlant du nouveau cadre fédéral.

Nouvel organe de pilotage stratégique

La principale innovation du nouveau concordat réside dans la création d’un Conseil de la HEP-BEJUNE situé entre le niveau politique du Comité stratégique constitué des représentants des trois gouvernements cantonaux, d’une part, et le niveau opérationnel assuré par le rectorat, d’autre part. Ce nouvel organe de pilotage apporte à la conduite de la haute école un point de vue externe. Il proposera des axes stratégiques pour l’accomplissement de trois missions fondamentales de la HEP-BEJUNE: la formation, la recherche et les prestations de services. Ce modèle existe déjà dans la plupart des hautes écoles suisses et répond adéquatement à une attente formulée depuis longtemps, par le canton de Berne en particulier.

La deuxième innovation est le pilotage de l’institution sur la base d’une stratégie et d’un contrat de prestation quadriennaux qui permettront tant à la HEP-BEJUNE qu’aux trois cantons qui la financent d’avoir une vision du développement de l’institution à moyen terme. Ce modèle de gouvernance se rapproche ainsi de celui en vigueur à la Haute Ecole Arc Berne-Jura-Neuchâtel (HE-Arc) et de celui appliqué par le canton de Berne dans ses trois propres hautes écoles.

« Grâce au concordat révisé, la HEP-BEJUNE disposera d’une base solide pour continuer de mener à bien sa mission d’institution de formation du corps enseignant, en particulier dans les écoles des cantons du Jura et de Neuchâtel et dans la partie francophone du canton de Berne, souligne Christine Häsler, directrice de l’instruction publique et de la culture du canton de Berne. La haute école sera bien préparée pour obtenir son accréditation institutionnelle conformément à la Loi fédérale et pour poursuivre son développement comme institution-clé au service du système scolaire d’une région tricantonale. »

La consultations durera jusqu'au 6 juillet 2020.

Vers les documentations de la consultation

Aperçu des communiqués