Aperçu des communiqués

Votation populaire du 26 septembre 2021 concernant l’article constitutionnel sur la protection du climat Prendre une part de responsabilité climatique

27 août 2021 – Communiqué de presse; du Grand Conseil et du Conseil-exécutif

Le Grand Conseil et le Conseil-exécutif recommandent aux électrices et aux électeurs d’accepter le nouvel article constitutionnel sur la protection du climat. L’objectif est que le canton de Berne atteigne la neutralité climatique d’ici 2050. Le canton contribuera ainsi à la lutte contre le réchauffement planétaire.

Le 26 septembre 2021, les électrices et les électeurs du canton de Berne se prononceront au sujet de l’inscription dans la Constitution cantonale d’un nouvel article constitutionnel sur la protection du climat.  Le Grand Conseil a adopté cette modification de la Constitution cantonale lors de sa session de printemps 2021, par 98 voix contre 44 et dix abstentions. Les modifications constitutionnelles doivent impérativement être soumises au corps électoral, raison pour laquelle une votation populaire est organisée. Au nom du législatif et de l’exécutif, le président du Grand Conseil Hervé Gullotti et le conseiller d’État Christoph Ammann ont présenté le projet ensemble le 27 août 2021.

Il est temps d’agir

Au cours des dernières décennies, le climat a fortement changé en Suisse et dans le canton de Berne. Les glaciers reculent, la limite des chutes de neige remonte et les épisodes de forte chaleur comme de précipitations sont de plus en plus fréquents. « L'été pluvieux en Suisse et les températures record dans le sud-est de l'Europe ont remis les questions climatiques au premier plan ces dernières semaines », a souligné le président du Grand Conseil Hervé Gulloti. Il s’est dit convaincu que nous devons agir. Selon lui, le nouvel article constitutionnel sur la protection du climat permettrait à Berne de jouer un rôle de pionnier en Suisse dans ce domaine.

Penser globalement, agir localement

Le conseiller d’État Christoph Ammann a relevé que le changement climatique était un phénomène planétaire. Cela n’enlève rien à l’utilité d’agir localement. En effet, le canton de Berne est impacté directement et de manière importante par les conséquences du changement climatique planétaire, a-t-il expliqué. Il doit donc lui aussi apporter une contribution pour atteindre la neutralité climatique d’ici 2050.  Le directeur de l’économie, de l’énergie et de l’environnement a rappelé que de nombreuses actions à cet effet étaient déjà en cours. Il a mentionné notamment la présentation au Grand Conseil d’une révision de la loi sur l’énergie ou encore les soutiens accordés par exemple au projet de neutralité carbone de la région Oberland Est et au projet d’adaptation de la forêt au changement climatique. 

Mobilisation du canton et des communes

Le nouvel article constitutionnel prévoit que « le canton et les communes s’engagent activement à circonscrire le changement climatique et ses effets néfastes ». Le but est que le canton atteigne la neutralité climatique d’ici 2050. Le canton et les communes sont chargés d’œuvrer pour limiter les risques et les dommages causés par le changement climatique. Selon le texte de l’article constitutionnel, les mesures à cet effet « visent dans l’ensemble un renforcement de l’économie et doivent être acceptables tant sous l’angle social que sous celui de l’environnement ». Le canton et les communes sont en outre tenus d’orienter « dans l’ensemble les flux financiers publics vers un développement neutre du point de vue climatique et résilient au changement climatique ». Le nouvel article constitutionnel ne fait que définir un cadre. Il ne contient pas de mesures concrètes. Celles-ci devront être arrêtées au niveau cantonal et au niveau communal.  

Documentation

Aperçu des communiqués