Aperçu des communiqués

Mise en œuvre du plan stratégique en faveur des personnes handicapées Plus d’autonomie pour les personnes handicapées dans le canton de Berne

23 novembre 2015 – Communiqué de presse; Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration

Une étape importante va être franchie dans la mise en œuvre du plan stratégique du canton de Berne en faveur des personnes handicapées : dès le 1er janvier 2016, un premier groupe de quelque 80 personnes en situation de handicap accéderont à davantage d’autodétermination et de responsabilité. Elles seront rejointes par 1500 autres personnes environ au cours des deux années suivantes. La procédure utilisée pour évaluer les besoins individuels de prise en charge et de soins (PEPB) a été préalablement testée sur plus de 700 cas et elle est améliorée en permanence.

La politique du handicap du canton de Berne prend un tournant. Désormais, le canton financera d’abord les besoins individuels d’assistance des adultes en situation de handicap et seulement en deuxième lieu les institutions qui fournissent les prestations. Le canton met ainsi en application son plan stratégique en faveur des personnes handicapées, qui demande plus d’autodétermination, d’autonomie et de participation à la vie sociale pour les personnes concernées. L’adulte handicapé (ou son représentant légal) pourra choisir son cadre de vie et de travail librement, en fonction de ses besoins spécifiques. Il pourra décider par lui-même s’il souhaite intégrer une institution ou bénéficier d’une assistance. La mise en œuvre du plan stratégique en faveur des personnes handicapées a fait l’objet d’une préparation soigneuse, étape par étape. Entamé en 2011, le processus de préparation a réuni les personnes concernées, les institutions, les organisations d’aide aux personnes en situation de handicap ainsi que la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne.

Une procédure d’évaluation soumise à des tests étendus largement testée

Pour que les personnes en situation de handicap puissent accéder à plus d’autonomie et participer davantage à la vie sociale, il faut procéder à une évaluation fine de leurs besoins individuels. Mais cette procédure doit être indépendante du bailleur de fonds ainsi que des fournisseurs de prestations. C’est pourquoi SOCIALBERN (Association Bernoise des Institutions Sociales) et la Conférence cantonale bernoise des handicapés (cch) se sont associées pour fonder un service indépendant d’évaluation des besoins individuels dans le canton de Berne (indiBE). Le système d’évaluation utilisé est la procédure PEBP, qui a été testée et validée sur plus de 700 cas. Des insuffisances sont apparues, en particulier en ce qui concerne les personnes présentant un handicap psychique ainsi que l’évaluation des besoins dans le domaine du travail (ateliers protégés, emploi sur le marché du travail primaire). Il faut donc continuer à développer et à améliorer la procédure PEBP. Tous les acteurs réunis à l’occasion de la conférence de presse qui s’est tenue lundi 23 novembre dans les locaux de l’association Alchemilla à Oberhofen ont cependant souligné combien il est complexe d’élaborer un système d’évaluation des besoins portant sur des personnes dans des situations de handicap très différentes et visant tous les domaines de la vie. Pour relever ce défi de taille et mettre au point un système fiable, il faut impérativement du temps et de l’argent. Cet investissement permettra d’avoir une vision fine des besoins de prise en charge liés au handicap, grâce à laquelle le canton de Berne pourra affecter ses fonds de manière plus ciblée, en meilleure adéquation avec les besoins.

Lancement du dispositif avec 80 personnes environ

A partir du 1er janvier 2016, le nouveau dispositif sera appliqué aux conditions d’hébergement et de travail de quelque 80 personnes résidant à domicile ou en institution. Il s’agit là d’une avancée importante dans la mise en œuvre du plan stratégique en faveur des personnes handicapées et dans le renforcement de l’autodétermination et de la responsabilité des personnes concernées. La procédure d’inscription pour les 500 autres places disponibles l’an prochain est déjà lancée. Un millier de personnes supplémentaires pourront bénéficier du dispositif à partir de 2017. Le canton de Berne est ainsi sur la bonne voie pour mener à bien le travail complexe de réorientation de sa politique du handicap.

Documentation

Aperçu des communiqués