Aperçu des communiqués

Conférence de presse annuelle du président du Conseil-exécutif Bernhard Pulver Façonner activement l’avenir du canton de Berne

16 janvier 2018 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Renforcer le canton de Berne aux plans économique, sociétal et écologique : ce sera, pour le président du gouvernement Bernhard Pulver, l’un des grands défis qu’aura à relever le Conseil-exécutif au cours des prochaines années. Comme il l’a fait avec succès pour le site médical, le canton doit trouver des axes de développement supplémentaires. L’année 2017 a été marquée par le programme d’allégement 2018 ainsi que par les votations organisées dans le Jura bernois. Elle a également permis de renforcer le site médical de Berne et l’infrastructure de transport du canton.

« Afin de progresser aux niveaux économique et sociétal, nous avons besoin d’une stratégie orientée sur l’avenir ! ». Le président du gouvernement Bernhard Pulver s’en est déclaré convaincu à l’occasion du bilan annuel du Conseil-exécutif, qui a eu lieu cette année dans les locaux du lycée technique Technische Fachschule Bern. Le canton de Berne doit, selon lui, réagir de manière flexible et innovante aux mutations technologiques et économiques, à la situation internationale marquée par les conflits et mouvements migratoires ainsi qu’aux défis écologiques.

Une stratégie pour l’avenir du canton de Berne

Au cours des derniers mois, Bernhard Pulver a mené un vaste dialogue à propos des potentiels de développement stratégique du canton de Berne. Il présentera avant le mois de mai les leçons qu’il en a tiré en termes de développement économique et sociétal.

Le Conseil-exécutif s’attellera à l’élaboration des nouveaux objectifs de législature au cours des prochaines semaines. En ayant à l’esprit la réussite du positionnement de Berne en tant que site médical, il lancera la recherche de nouveaux axes de développement. Il incombera ensuite au nouveau gouvernement sorti des urnes de prendre les décisions nécessaires en matière de planification de la nouvelle législature. Une stratégie représentative nécessite que les politiques soient disposés à collaborer et à définir ensemble des objectifs communs à tous les partis. « Nous avons besoin de davantage de solutions gagnant-gagnant en politique, où ce qui est déterminant n’est pas la majorité et la minorité, mais la vision commune pour l’avenir », a affirmé Bernhard Pulver.

Finances cantonales et question jurassienne

Le programme d’allégement 2018 et les votations sur l’appartenance cantonale de communes du Jura bernois ont fortement sollicité l’ensemble du Conseil-exécutif l’année passée. Le canton de Berne maîtrise cependant son budget. Grâce à une baisse modérée de l’imposition des entreprises et à un programme d’allégement qui se justifie dans une perspective globale, le canton est bien positionné, pour l’avenir également, en matière de politique financière, a relevé Bernhard Pulver.

Le Conseil-exécutif regrette vivement qu’une faible majorité de la population de Moutier ait décidé de rejoindre le canton du Jura lors de la votation du 18 juin 2017. Il se réjouit donc d’autant plus que les communes de Sorvilier et Belprahon aient choisi de rester dans le canton de Berne. Il souhaite désormais profiter de la conclusion définitive du conflit jurassien pour développer le rôle et la force de la partie francophone de notre canton. Le canton de Berne doit exploiter encore davantage l’atout que représente son bilinguisme.

Le site médical de Berne renforcé

2017 a montré que Berne acquiert de plus en plus de poids au niveau national en tant que site médical. La Région capitale suisse, avec Berne en son centre, regroupe aujourd’hui 30% des emplois dans le domaine des technologies médicales. Le Conseil-exécutif se réjouit que des partenaires économiques importants aient pris des décisions déterminantes pour le développement du centre de médecine translationnelle sitem-Insel. Ypsomed AG investira 50 millions de francs dans un centre de recherche sur le diabète. La société CSL Behring AG a quant à elle décidé à la fin de l’année de mettre sur pied et d’exploiter un centre de recherches biologiques doté de 50 chercheurs. Selon Bernhard Pulver, cette évolution illustre parfaitement le fait que des objectifs stratégiques communs aux milieux politique, scientifique et économique peuvent donner des impulsions très importantes.

Différents projets de transport clôturés avec succès, d’autres lancés

2017 a également été une année marquante dans le domaine des infrastructures de transport. Des routes de contournement ont été ouvertes à Bienne et à Thoune, permettant d’améliorer la qualité de vie de la population. Le dernier tronçon de la Transjurane a également été mis en service. Les contournements de Berthoud et d’Aarwangen peuvent quant à eux désormais être planifiés de manière détaillée. Enfin, les travaux d’extension de la gare de Berne, attendus depuis longtemps, ont pu être lancés.

Votations importantes le 4 mars 2018

Le dimanche 4 mars 2018, le peuple se prononcera sur le projet de la ligne de tram Berne – Ostermundigen et sur l’initiative « Pour un débat démocratique – Votons sur les plans d’études ! ».

La nouvelle ligne de tram est dans l’intérêt général du canton. L’agglomération de Berne est le moteur économique du canton. Elle assure la prospérité de celui-ci, qui permet également de financer les besoins des régions périphériques. L’investissement consenti pour le tram rejaillira indirectement sur les autres régions et renforcera le canton dans son ensemble.

Le Conseil-exécutif rejette l’initiative « Pour un débat démocratique – Votons sur les plans d’études ! ». En démocratie directe aussi, il existe des limites quant à ce que le peuple doit décider par la voie des urnes. Les contenus des enseignements ne doivent pas devenir l’enjeu de conflits politiques.

Au niveau national, le gouvernement bernois dit également clairement non à l’initiative populaire « No Billag ». La SSR et ses programmes d’information et de divertissement de grande qualité apportent une contribution considérable à la diversité du paysage médiatique suisse. L’existence de la Suisse repose sur le fait que les différentes parties du pays collaborent de manière solidaire, grâce aussi aux chaînes de télévision et aux stations de radio diffusées dans les langues minoritaires. Ce système éprouvé ne doit pas être remis en question à la légère, a estimé Bernhard Pulver.

Documentation

Aperçu des communiqués