Aperçu des communiqués

Coronavirus Traçage efficace des contacts grâce à la fiabilité des coordonnées de la clientèle

28 avril 2021 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

À partir du 10 mai prochain, les coordonnées de la clientèle des restaurants saisies dans les applications d’enregistrement iront directement dans une base de données centrale du canton. Le traçage des contacts deviendra ainsi plus efficace. Pour pouvoir créer cette base de données, le Conseil-exécutif a modifié l’ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre l’épidémie de COVID-19. Il a actualisé en outre les dispositions sur l’exécution judiciaire pour que les sorties et les congés soient de nouveau permis à partir du 1er mai.

Le Conseil fédéral a posé différentes conditions à l’ouverture des terrasses de restaurant et de bar. Les clients ont l’obligation de rester assis, quatre personnes au plus peuvent être attablées et les coordonnées de tous les clients doivent être collectées, sauf celles des enfants attablés avec leurs parents.

Ces coordonnées doivent pouvoir être saisies avec fiabilité pour permettre à l’équipe de traçage des contacts de casser rapidement les chaînes potentielles de contamination. Or, l’expérience de l’an dernier a montré que la récupération des coordonnées collectées dans les établissements de restauration n’allait pas sans mal : par exemple, la personne de l’établissement responsable de la collecte n’était pas joignable ou les données fournies par les clients étaient inexactes. De ce fait, il n’a pas toujours été possible d’ordonner et d’accomplir rapidement les clarifications et les mesures épidémiologiques qui auraient pourtant été nécessaires. Pour éviter de telles situations, le Conseil-exécutif approuve la création d’une base de données centrale. Il a modifié pour ce faire l’ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre l’épidémie de COVID-19 (O COVID-19).

Base de données consultée uniquement en cas de flambée de coronavirus

L’ordonnance révisée impose aux exploitants d’établissements de restauration de transmettre les coordonnées de leur clientèle spontanément à la base de données centrale à partir du 10 mai 2021. Cette transmission s’effectue au moyen d’une application. Les établissements de restauration peuvent choisir le fournisseur d’application avec lequel ils souhaitent travailler. Ils sont tenus de transmettre les coordonnées à la base de données centrale. Une transmission manuelle est possible dans des cas particuliers. Les données seront cryptées et sauvegardées sur des serveurs en Suisse. Elles pourront être consultées uniquement par les responsables de l’équipe cantonale de traçage des contacts si un motif épidémiologique concret le justifie. Des informations complémentaires à destination des établissements de restauration (par ex. les bases techniques pour les fournisseurs d’applications) se trouvent à cette adresse.

Assouplissement dans le domaine de l’exécution judiciaire : sorties et congés de nouveau possibles

Par ailleurs, le Conseil-exécutif a procédé à des assouplissements dans le domaine de l’exécution judiciaire et modifié dans ce sens l’ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre l’épidémie de COVID-19. À partir du 1er mai 2021, les sorties et les congés seront de nouveau permis, moyennant la mise en place d’un dispositif de test étendu. Ainsi, les personnes détenues qui réintègrent les établissements d’exécution judiciaire après une sortie ou un congé seront systématiquement testées afin de détecter d’éventuelles infections. Il sera ainsi possible d’empêcher dans une large mesure la propagation du coronavirus au sein de ces établissements, où la vaccination des personnes vulnérables a déjà commencé.

Les sorties et les congés sont essentiels aux personnes détenues, qui peuvent ainsi réapprendre à nouer des relations avec le monde extérieur. Devoir les suspendre a représenté une contrainte très lourde pour ces personnes et pour le personnel d’encadrement de l’Office de l’exécution judiciaire. Cette mesure était cependant nécessaire compte tenu de la situation épidémiologique et des possibilités limitées de pratiquer des tests auparavant.

Aperçu des communiqués