Aperçu des communiqués

Office de la culture du canton de Berne / Pro cinéma Berne Prix bernois du cinéma pour « L’amère patrie » et « Après l’hiver »

1 novembre 2015 – Communiqué de presse; Direction de l'instruction publique

Le Festival du prix bernois du cinéma s’est achevé dimanche (1er novembre) par l’annonce des lauréats du Prix bernois du cinéma 2015 et des Prix du public. Le jury a décerné le prix du meilleur film de fiction (30 000 francs) à « L’amère patrie », un projet ambitieux de Stefan Eichenberger, et celui du meilleur documentaire (15 000 francs) à « Après l’hiver », réalisé par Bastien Bösiger et Adrien Bordone. « 4000.- CHF », de Matto Kämpf, et « Venzagos Bruckner», de Laurent Jaquet ont reçu chacun un Prix du public.

Les noms des lauréats du Prix bernois du cinéma 2015 et des Prix du public du Festival du prix bernois du cinéma ont été rendus publics dimanche soir (1er novembre) lors de la cérémonie de clôture du festival, qui s’est tenue au cinéma Rex, à Berne.

« L’amère patrie » et « Après l’hiver » sacrés meilleurs films

Elu meilleur film de fiction 2015, « L’amère patrie » reçoit un prix de 30 000 francs. Dix jeunes cinéastes romands et alémaniques y brossent un portrait de la Suisse actuelle, en dix histoires parallèles tissant une grande fresque commune. Réaliser un film choral à dix était une entreprise périlleuse en soi, que Stefan Eichenberger et ses partenaires de Contrast Film ont mené de main de maître avec l’équipe du tournage.

Un autre prix (15 000 francs) a été décerné à « Après l’hiver », désigné meilleur documentaire, qui dépeint le quotidien de quatre jeunes en 10e année scolaire : un film sur l’année de la dernière chance, l’adieu à l’insouciance et l’entrée dans le monde du travail et ses règles. Le jury a été séduit par la manière dont les deux réalisateurs, Bastien Bösiger et Adrien Bordone, ont filmé ces jeunes et leurs difficultés.

Trois courts métrages récompensés

Le jury a également distingué le meilleur film d’animation, le meilleur film expérimental et le meilleur court métrage, qui reçoivent chacun une récompense de 5000 francs. Il s’agit, dans l’ordre, de « Flirt », de Rachel Gerber, de « The Five Minute Museum », produit par la société de production bernoise Schattenkabinett, et de « Replika », de Luc Walpoth.

Dans « Flirt », une chemise mise à sécher près d’une robe raconte doucement et avec poésie les désirs de son propriétaire. Dans « The Five Minute Museum », Paul Bush anime des milliers de pièces de collections de musées pour retracer l’évolution humaine : deux millions d’années en cinq minutes. Enfin, « Replika » dépeint un monde matérialiste et fonctionnaliste, où les enfants sont des androïdes et où la sécurité prend le pas sur les sentiments.

Prix du public du Festival du prix bernois du cinéma

Egalement invité à élire ses films favoris, le public du festival a couronné le court métrage « 4000.- CHF », de Matto Kämpf, et le long métrage « Venzagos Bruckner », de Laurent Jaquet, comme les meilleurs films de leur catégorie. Le Prix du public est doté de la somme de 1000 francs pour le meilleur court métrage (sponsor : cinébern). Le prix récompensant le meilleur long métrage est quant à lui doté de 2200 francs (sponsor : Amis du film bernois).

C’était la première édition du Festival du prix bernois du cinéma sous cette forme. Après la fusion du Tour de Berne et du Festival du prix du cinéma bernois, qui se déroulait exclusivement en ville de Berne, cette édition a en effet été organisée, en association avec Film:BE, par 16 cinémas de douze communes des quatre coins du canton de Berne. Les 17 films de la « Sélection » du jury du Prix bernois du cinéma y ont été présentés en 10 jours et 84 projections, ce qui fait de ce festival une véritable plateforme de la création cinématographique bernoise. Stefanie Arnold, directrice de l’association Berne pour le cinéma, a conduit ce projet.

De plus amples informations sont disponibles sur www.bernerfilmpreisfestival.ch

Cérémonie de remise des prix à la Dampfzentrale

Comme à l’accoutumée, le Prix bernois du cinéma sera cette année encore remis en même temps que le Prix bernois de la musique 2015. L’entrée est libre et gratuite. De courts extraits des films primés seront projetés à cette occasion.

Aperçu des communiqués