Aperçu des communiqués

Mise en valeur du site archéologique de l’île Saint-Pierre

6 septembre 2019 – Communiqué de presse; Direction de l'instruction publique

Le site archéologique de l’ancien prieuré sur l’île Saint-Pierre se présente sous un nouveau jour. Le Service archéologique du canton de Berne a restauré les murs et les ouvrages de protection médiévaux. Des panneaux d’information et d’autres marquages donnent une vision plus concrète de l’ensemble architectural.

Des traces de palafittes prouvent que l’île Saint-Pierre était déjà habitée à l’âge du bronze. Un premier monastère, construit aux VIIe et VIIIe siècles, est composé d’une église maçonnée et d’un cloître en bois. L’établissement passe dans le giron de l’ordre clunisien au XIe siècle. Après l’effondrement probable d’une église en construction, l’ordre commence à travailler sur un ensemble plus petit au XIIe siècle, dont seuls le chœur, le transept et le couvent sont achevés. Après la Réforme, la basilique est démolie et le monastère devient un élevage et une exploitation viticole. Il est transformé en hôtel-restaurant au XIXe siècle.

Restauration et mise en valeur de la zone archéologique

Le complexe, qui appartient à la commune bourgeoise de Berne, a été entièrement rénové dans les années 1980. Le Service archéologique du canton de Berne en a profité pour mener des fouilles archéologiques et dégager une partie des murs de l’église du monastère, plus précisément l’ancienne croisée et les vestiges du bras septentrional du transept, qui sont depuis lors visibles au public.

Mais les murs et les ouvrages de protection médiévaux ont souffert des intempéries. Le Service archéologique a donc fait remplacer le toit de protection et réaliser des mesures de conservation des murs. Sur l’emplacement de l’ancien transept, le sol a été réaménagé pour matérialiser les éléments d’architecture disparus. De même, devant la façade orientale, un cordon métallique dessine sur le sol les contours de l’abside de l’église effondrée. Tous ces marquages donnent une idée plus précise de l’ancienne construction. Ils ont été complétés par trois nouveaux panneaux d’information qui décrivent et illustrent les transformations successives du monastère. La commune bourgeoise de Berne et le Fonds de loterie du canton de Berne ont financé une partie de ces travaux.

Un lieu d’excursion prisé

L’île Saint-Pierre est un lieu d’excursion prisé, en partie pour son hôtel-restaurant situé dans l’enceinte de l’ancien monastère. Une visite s’impose pour découvrir, outre le paysage et les plaisirs de la table, le site archéologique avec les vestiges de l’église, le couvent et différentes salles historiques (chambre de Jean-Jacques Rousseau, salle gothique ornée de peintures murales du XVe siècle). Un dépliant du Service archéologique contient des informations plus précises.

Documentation

Aperçu des communiqués