Aperçu des communiqués

Un nouveau directeur à Thorberg

5 septembre 2019 – Communiqué de presse; Direction de la police et des affaires militaires

Le directeur de Witzwil, Hans-Rudolf Schwarz, reprendra la direction de l’établissement pénitentiaire de Thorberg le 1er janvier 2020. Il succède à Thomas Egger, qui a annoncé en mai dernier son intention de quitter le poste à la fin de l’année.

Hans-Rudolf Schwarz, nouveau directeur de l’établissement pénitentiaire de Thorberg (Photo: LDD)

Agrandir l'image Hans-Rudolf Schwarz, nouveau directeur de l’établissement pénitentiaire de Thorberg (Photo: LDD)

Hans-Rudolf Schwarz, 63 ans, dirige actuellement l’établissement pénitentiaire de Witzwil, dans le Seeland, qui compte plus de 160 détenus et 140 collaborateurs. Il entrera en fonction le 1er janvier 2020 à Thorberg, tandis que son poste actuel sera mis au concours.

Après avoir étudié attentivement les dossiers de candidature, l’Office de l’exécution judiciaire (OEJ) a décidé de confier la direction de Thorberg, un poste exigeant, à Hans-Rudolf Schwarz, bien que celui-ci n’ait pas postulé. Il a été nommé en raison de ses compétences approfondies et reconnues dans le domaine de l’exécution judiciaire, de ses qualités managériales, de sa longue expérience dans la gestion d’un établissement pénitentiaire et de la suppléance qu’il a assuré autrefois à la tête de Thorberg. Dès janvier, Hans-Rudolf Schwarz sera responsable d’un établissement de 180 détenus en milieu fermé et de 130 collaborateurs.

Enseignant de formation, Hans-Rudolf Schwarz a été professeur au secondaire avant d’entrer à l’École supérieure militaire de l’EPFZ et d’intégrer le corps des instructeurs des troupes blindées de l’armée suisse. En 1991, il est devenu directeur d’école à Belp, avant de diriger l’école suisse de Bogotà (Colombie) pendant deux ans. De retour en Suisse en 2001, il a dirigé l’établissement pénitentiaire de Grosshof à Kriens (LU).

Depuis 2007, il est à la tête de l’établissement pénitentiaire de Witzwil. Hans-Rudolf Schwarz est président et membre de nombreux cercles actifs dans le domaine de l’exécution judicaire en Suisse, comme le groupe Surveillance des capacités ou la commission d’assurance qualité du Centre suisse de compétences en matière d’exécution des sanctions pénales. La Direction de la police et des affaires militaires et la direction de l’Office de l’exécution judiciaire sont convaincus qu’il est la personne idéale pour conduire Thorberg.

Directeur de Thorberg depuis 2014, Thomas Egger a annoncé ce printemps son départ pour la fin de l’année. Le conseiller d’État Philippe Müller, directeur de la police et des affaires militaires, et Romilda Stämpfli, cheffe de l’Office de l’exécution judiciaire, le remercient de son engagement pendant toutes ces années.

Aperçu des communiqués