Aperçu des communiqués

Mise à jour du concordat fondateur de la Haute Ecole Pédagogique commune aux cantons de Berne, du Jura et de Neuchâtel Nouveaux outils de pilotage et de gouvernance pour la HEP-BEJUNE

19 novembre 2020 – Communiqué de presse; Conseil-exécutif

Le Conseil-exécutif soumet au Grand Conseil la loi d’adhésion au concordat révisé sur la Haute École Pédagogique pilotée conjointement par les cantons du Jura, de Neuchâtel et de Berne. Le but du concordat révisé est d’adapter l’établissement intercantonal à l’évolution du paysage des hautes écoles et au nouveau cadre légal fédéral, grâce notamment à un nouvel organe de pilotage et à des outils de gouvernance stratégique.

Les cantons de Berne, du Jura et de Neuchâtel ont ancré la formation des enseignantes et des enseignants dans une réalité politique intercantonale en créant en 2000 la HEP-BEJUNE, qui réunit au sein d’une seule entité les onze institutions qui assuraient jusque-là cette formation spécifique dans les trois cantons.

Le Concordat des trois cantons instituant une Haute École Pédagogique commune à Berne, au Jura et à Neuchâtel (HEP-BEJUNE) doit aujourd’hui être mis à jour. En 20 ans, le paysage des hautes écoles suisses a fortement évolué et de solides expériences ont pu être faites dans la formation des enseignantes et des enseignants au niveau tertiaire. Par ailleurs, la loi fédérale sur l’encouragement et la coordination des hautes écoles entrée en vigueur en 2015 exige également une révision du concordat fondateur. Il y a donc lieu de revoir la structure organisationnelle de la HEP-BEJUNE.

La principale première innovation du nouveau concordat réside dans la création d’un Conseil de la HEP-BEJUNE situé entre le niveau politique du Comité stratégique, constitué des représentants des trois gouvernements cantonaux, d’une part, et le niveau opérationnel, assuré par le rectorat, d’autre part. Ce nouvel organe de pilotage apporte à la conduite de la haute école un regard externe. Il proposera des axes stratégiques pour l’accomplissement de trois missions fondamentales de la HEP-BEJUNE : la formation, la recherche appliquée et les prestations de services. Ce modèle existe déjà dans la plupart des hautes écoles suisses et répond adéquatement à une attente formulée depuis longtemps, par le canton de Berne en particulier.

La seconde innovation est le pilotage de l’institution sur la base d’une stratégie et d’un contrat de prestations quadriennaux qui permettront tant à la HEP-BEJUNE qu’aux trois cantons qui la financent d’avoir une vision du développement de l’institution à moyen terme. Ce modèle de gouvernance se rapproche ainsi de celui en vigueur à la Haute École Arc Berne-Jura-Neuchâtel (HE-Arc) et de celui appliqué par le canton de Berne dans ses trois propres hautes écoles.

Lors de la consultation organisée par le Conseil-exécutif du 25 mai au 6 juillet 2020, la loi sur l’adhésion au nouveau concordat et le nouveau concordat ont recueilli un large consentement. En effet, toutes les institutions ayant donné leur avis sont favorables à l’adhésion du canton de Berne au concordat et estiment que la révision est réussie dans l’ensemble. La grande majorité d’entre elles est par ailleurs favorable à la création d’un Conseil de la HEP-BEJUNE et à son pilotage sur la base d’une stratégie et d’un contrat de prestations.

Aperçu des communiqués