Aperçu des communiqués

Adaptation des mesures anti-COVID-19 dans les écoles

14 octobre 2021 – Communiqué de presse; Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration

La Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration (DSSI) du canton de Berne a réexaminé les mesures applicables dans les écoles pour les adapter à l’état actuel de la pandémie et des connaissances scientifiques. Les nouvelles mesures s’appliqueront dans les écoles après les vacances d’automne.

Une modification importante concerne la mise en quarantaine de classes entières. Cette mesure est abrogée afin de perturber le moins possible le déroulement de l’enseignement présentiel. Cela est possible grâce à une intensification des tests en cas de flambée dans les écoles, qui permettront d’identifier précocement les cas positifs parmi les élèves ou le corps enseignant et de mettre en isolement ces personnes uniquement. À partir de 3 cas positifs détectés dans une classe (élèves ou enseignants) sur une période de 5 jours consécutifs, le Service du médecin cantonal (SMC) ordonne une première série de tests, suivie de deux autres. Comme c’est le cas actuellement, les séries de tests sont organisées par le canton et ont lieu dans l’établissement scolaire. Sont exemptés de test les personnes complètement vaccinées ou guéries pour autant qu’elles ne présentent pas de symptômes. Le canton ne fera plus de recommandations de test.

En cas de flambée dans une école, le port du masque reste obligatoire durant 7 jours à partir de la 7e année Harmos. L’obligation s’applique dès le premier cas détecté. La Direction de l’instruction publique et de la culture a communiqué aux écoles des informations détaillées concernant les changements.

Enquête auprès des 25-49 ans

La DSSI lance aujourd’hui le deuxième volet de son enquête en ligne sur la vaccination contre le COVID-19. Il s’adresse aux 25-49 ans afin de mieux comprendre comment la vaccination et la campagne afférente sont perçues dans ces tranches d’âge. L’échantillon, choisi aléatoirement dans la base de données VacMe, est composé de 5000 personnes qui se sont enregistrées mais qui n’ont pas encore pris rendez-vous ou qui ont reçu au moins une dose de vaccin. Elles sont invitées par SMS à remplir le questionnaire en ligne. La DSSI souhaite ainsi réunir des éléments en vue d’optimiser l’offre vaccinale du canton et de l’adapter aux besoins de la population.

Aperçu des communiqués