Retour à l'aperçu des communiqués

Résidus de chlorothalonil dans l’eau potable Pas de danger aigu, mais une action s’impose

16 août 2019 – Communiqué de presse; de la Direction des travaux publics, des transports et de l’énergie et de la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale

L’eau potable peut être consommée sans crainte dans le canton de Berne, bien que les valeurs limites aient été dépassées dans un petit nombre de nappes phréatiques. Le canton de Berne attend néanmoins de la Confédération qu’elle interdise dans les plus brefs délais le pesticide chlorothalonil. Si elle ne le fait pas, le canton se réserve la possibilité d’édicter des restrictions d’utilisation.

La substance active chlorothalonil est utilisée depuis longtemps comme produit phytosanitaire. En vertu du principe de précaution, la Confédération a classé ses résidus dans la catégorie des substances pertinentes pour la santé humaine. Ils sont donc soumis depuis le 1er juillet 2019 à des valeurs limites plus strictes (0,1 microgramme par litre). Il s’agit d’une mesure de précaution due au fait que l’innocuité de ces substances pour les êtres humains n’est pas établie.

L’eau potable est différente de l’eau souterraine

Les habitantes et les habitants du canton de Berne peuvent continuer à boire l’eau du robinet. Les données publiées par différents services se rapportent souvent à des dépassements des valeurs-limites observés dans des captages d’eau souterraine uniquement. Or, les eaux souterraines sont mélangées la plupart du temps avec de l’eau provenant de sources ou de lacs pour préparer l’eau potable. Celle-ci présente donc en général des teneurs en chlorothalonil inférieures.

Analyse de la situation avant la fin de l’année

Avec les services d’alimentation en eau, le canton de Berne va analyser la situation, étendre les relevés à l’ensemble du territoire cantonal et définir des mesures là où cela est nécessaire. Il part du principe que la Confédération interdira le chlorothalonil dans les plus brefs délais. Si ce n’est pas fait, il se réserve la possibilité d’intervenir lui-même et, le cas échéant, d’imposer des restrictions d’utilisation concernant les produits contenant du chlorothalonil. 

Documentation

Retour à l'aperçu des communiqués