Retour à l'aperçu des communiqués

Archéologie Le cimetière de Tramelan se dévoile

23 novembre 2020 – Communiqué de presse; Direction de l’instruction publique et de la culture

De début septembre à début novembre 2020, le Service archéologique du canton de Berne a procédé à la fouille programmée d’une partie du cimetière situé au nord de l’église évangélique réformée de Tramelan. Cette fouille, qui précède la construction du nouveau centre paroissial prévu à cet endroit, a permis de mettre au jour une quarantaine de sépultures, dont certaines remontent au 17e ou au 18e siècles.

Le Service archéologique du canton de Berne (SAB) a engagé une fouille de sauvetage programmée dans le périmètre le plus ancien du cimetière de Tramelan. Quoique tout cimetière soit une source d’information historique importante sur l’état de santé, sur la stature et sur la mortalité d’une population, y engager une fouille archéologique est très chronophage. C’est pourquoi le SAB a circonscrit les investigations à la portion de cimetière d’avant 1828. Pour la localiser précisément, il a fallu d’abord retrouver les traces du mur du cimetière figurant sur les premiers plans cadastraux du village. Dès les premiers décapages à la pelle mécanique, des vestiges de cet ancien mur sont apparus et ont été dégagés.

En attendant la découverte de sépultures médiévales

Une quarantaine de sépultures ont été mises au jour et documentées durant cette première étape. Il s’agit pour l’essentiel de cercueils en bois. Les premières observations tendent à montrer qu’il s’agit de sépultures, dont les plus anciennes pourraient remonter au 17e ou au 18e siècles. Des sépultures plus anciennes, associées à l’église médiévale qui brûla en 1839, devraient pouvoir être mises au jour lors la seconde étape de fouille. Elle est prévue au printemps 2021 sur une cinquantaine de mètres carrés, sous les deux annexes nord à démolir.

Pour ce qui est du relevé et de la documentation des squelettes découverts, le SAB collabore étroitement avec l’unité d’anthropologie de l’Institut de médecine légale de l’Université de Berne. Après mensuration et description, les ossements sont prélevés, empaquetés et conditionnés dans des caissettes qui sont ensuite entreposées dans les réserves du SAB.

Nota bene

Deux églises, trois cimetières

Inaugurée en 1844, l’église actuelle de Tramelan remplace l’ancien temple détruit par un incendie en 1839. Ce nouvel édifice de dimensions plus généreuses fut construit légèrement plus au nord de quelques mètres. On connaît très peu de choses de l’ancien bâtiment : église paroissiale médiévale placée sous le patronage de saint Imier, elle fut déjà victime d’un incendie en 1658 et agrandie en 1695. La commune paroissiale regroupait alors les villages de Tramelan-Dessous, Tramelan-Dessus et Mont-Tramelan.

Jusqu’au début du 19e siècle, l’ancien cimetière suffisait encore aux ensevelissements. En 1828, la paroisse acheta une parcelle attenante au nord, afin d’étendre le cimetière ; l’extension servira jusqu’en 1858, date d’un nouveau projet de cimetière à la rue du Midi pour faire face à l’explosion démographique. La population de Tramelan doubla en 50 ans pour atteindre près de 3 000 habitants.

Retour à l'aperçu des communiqués