Retour à l'aperçu des communiqués

Commission des infrastructures et de l’aménagement du territoire La commission favorable à des améliorations ponctuelles dans les transports publics

23 février 2021 – Communiqué de presse; Grand Conseil

La Commission des infrastructures et de l’aménagement du territoire soutient l’arrêté sur l’offre de transports publics 2022 à 2025 et l’extension ciblée de l’offre qu’il prévoit. Elle recommande également de dire oui au crédit pour la location de locaux scolaires provisoires pour l’École d’arts visuels dans l’ancienne fabrique de carton de Deisswil et pour le raccordement de divers établissements de formation à des réseaux de chaleur à distance.

La Commission des infrastructures et de l’aménagement du territoire (CIAT) a examiné l’arrêté sur l’offre pour la période 2022 à 2025, par lequel le parlement définit périodiquement les commandes de prestations de transport, tant local que régional. Le nouvel arrêté sur l’offre prévoit notamment que les bus nocturnes seront désormais intégrés à l’offre de base cantonale. Il n’y aura donc plus de supplément de nuit à partir de 2022.

La commission est favorable à l’extension ciblée des transports publics proposée dans le nouvel arrêté sur l’offre. Elle considère que cela est important pour favoriser une évolution durable de la mobilité et de l’urbanisme. Elle propose donc au Grand Conseil d’optimiser l’offre de transports publics dans les centres régionaux. Concrètement, elle demande que la ligne interrégionale Berne-Berthoud-Herzogenbuchsee-Langenthal retrouve une cadence semi-horaire intégrale jusqu’à minuit. Une minorité propose de développer l’offre en journée et en soirée sur la ligne Berthoud-Konolfingen-Thoune.

La CIAT recommande au Grand Conseil d’accepter le nouvel arrêté sur l’offre, qui prévoit 280 millions de francs par an en moyenne pour l’indemnisation des entreprises de transport de 2022 à 2025. Elle est favorable également au crédit-cadre d’investissement dans les infrastructures de transport public. Il est prévu d’investir 180 millions de francs environ dans la réalisation de grands projets de 2022 à 2025, comme l’agrandissement du dépôt de trams de la Bolligenstrasse ou la nouvelle construction du téléphérique de Stechelberg–Mürren.

École d’arts visuels : oui à la solution transitoire flexible du Bernapark à Deisswil

Le bâtiment de la Schänzlihalde, à Berne, sera rénové de 2024 à 2026. Pendant les travaux, l’École d’arts visuels s’installera au Bernapark, à Stettelen/Deisswil. La CIAT salue cette proposition du Conseil-exécutif, d’autant que la poursuite de l’utilisation des locaux loués au Bernapark accroît la rentabilité de cette solution transitoire. En effet, il est prévu d’utiliser de nouveau ces locaux par la suite, lorsque d’autres établissements scolaires devront être rénovés. Ce sera le cas prochainement des gymnases de Neufeld et de Kirchenfeld. La commission recommande donc au Grand Conseil d’approuver le crédit demandé de 11,5 millions de francs.

Extension de réseaux de chaleur à distance

La Commission des infrastructures et de l’aménagement du territoire a examiné deux dossiers concernant des solutions de chauffage durable pour des établissements de formation. L’école professionnelle cantonale et le gymnase de Langenthal, d’une part, et l’École professionnelle industrielle et artisanale de Berne (GIBB), le Jardin botanique et l’École d’arts visuels, d’autre part, veulent se raccorder au réseau local de chaleur à distance. Le réseau de Langenthal est exploité par IB Langenthal (IBL) et celui de Berne par Energie Wasser Bern (ewb). La CIAT estime que les réseaux de chaleur à distance sont une technologie d’avenir appelée à prendre de l’importance et qu’il est donc rationnel de s’y raccorder. Elle pense cependant qu’en ce qui concerne les établissements de formation situés dans la Lorrainestrasse, l’utilisation de biogaz suisse serait mieux adaptée pour atteindre les objectifs de la Stratégie énergétique du canton ; une minorité propose d’utiliser du biogaz produit dans le canton de Berne. La commission approuve les crédits demandés pour des coûts de capital représentant un montant total de 5,6 millions de francs. Ce versement unique permet d’économiser 1,6 million de francs environ par rapport à des versements périodiques.

Crédit aux Chemins de fer de l’Oberland bernois (BOB) pour la rénovation du chemin de fer historique de la Schynige Platte

Enfin, la CIAT recommande au Grand Conseil d’approuver le crédit de 10 millions de francs environ pour la rénovation du chemin de fer historique de la Schynige Platte (SPB). La superstructure de cette ligne à crémaillère doit être rénovée, de même que ses ateliers de Wilderswil. Le SPB étant un chemin de fer touristique, il ne donne pas droit à des indemnités. Et comme son exploitation ne fait que couvrir ses coûts, il n’est pas en mesure de financer lui-même les investissements nécessaires pour lui garantir un avenir pérenne. C’est pourquoi les Chemins de fer de l’Oberland bernois, propriétaires du SPB, ont déposé une demande de soutien.

Retour à l'aperçu des communiqués