Aperçu des communiqués

Publication du rapport final de l’Assemblée interjurassienne

4 mai 2009 – Communiqué de presse; Chancellerie d'Etat; Conseil-exécutif

Le Conseil-exécutif bernois prend acte du rapport final de l’Assemblée interjurassienne publié lundi (4 mai) à Moutier. Il exprime à celle-ci sa reconnaissance pour le rôle central qu’elle a joué dans le développement du dialogue interjurassien depuis 1994. Le Conseil-exécutif prend également acte du rapport de minorité, présenté par cinq membres de l’AIJ. Ces documents seront analysés au cours des six prochains mois, période au cours de laquelle les gouvernements cantonaux bernois et jurassien se concerteront pour définir la suite qu’ils entendent donner aux conclusions et recommandations de l’étude. Le Conseil du Jura bernois, les autorités municipales du district de Bienne et le Conseil des affaires francophones du district bilingue de Bienne seront étroitement associés aux réflexions du Conseil exécutif.

Depuis 1994, le dialogue interjurassien n’a cessé de se développer. Le mérite en revient en grande partieà l’Assemblée interjurassienne (AIJ), qui a joué un rôle centralà cetégard. Le Conseil-exécutif tientà exprimer sa reconnaissanceà son président età ses membres pour leur travail dans l’accomplissement de leur mandat.

Si l’AIJ ne propose pas la solution qu’elle jugerait la meilleure pour l’avenir institutionnel de la région, elle a néanmoins effectué un immense travail : elle a analysé divers scénarios, en aécarté quelques-uns et comparé entre eux ceux qu’elle a jugé réalisables. Pour sa part, le Conseil-exécutif est déterminéà poursuivre sur la voie du dialogue constructif avec le gouvernement jurassien.

Au cours des six prochains mois, le gouvernement bernois examinera notamment si desétudes complémentaires apparaissent nécessaires. Cet examen sera effectué enétroite collaboration avec le Conseil du Jura bernois, dont les membres ontétéélus démocratiquement et sont en droit de se prononcer au nom de la régionà l’intention des autorités cantonales. Par ailleurs, le Conseil-exécutif prêtera toute l’attention voulue au rapport de minorité dont il prend les remarques d’autant plus au sérieux qu’ellesémanent d’un tiers de la Délégation jurassienne bernoise.

Comme il a déjà eu l’occasion de le dire, le Conseil-exécutif ne proposera aucune solution sans en avoir analysé avec précision et profondeur les conséquences pour Bienne et pour les relations entre cette dernière et le Jura bernois. Dès lors, il consultera les autorités municipales concernées et le Conseil des affaires francophones du district bilingue de Bienne.

Quantà la question la question d’unéventuel vote populaire, le Conseil-exécutif rappelle qu’un tel processus démocratique peutêtre engagé par le gouvernement, le parlement ou par le peuple. Lorsque, d’un commun accord avec le gouvernement jurassien et sous les auspices du Conseil fédéral, le Conseil-exécutif bernois a donné le mandat d’étudeà l’AIJ, il ne partait pas de l’idée que cetteétude déboucherait sur un vote populaire. Dès lors que l’AIJ préconise cette voie, il s’agira d’examiner si elle en aévalué toutes les implications et, dans le cas contraire, de procéderà cetteévaluation et d’entendre le Conseil du Jura bernois sur cette question.

Le rapport final de l’AIJ

Aperçu des communiqués