Aperçu des communiqués

Enquête sur la situation des élèves sortant de l’école en 2013 Moins de difficultés dans la recherche d’un apprentissage

3 juillet 2013 – Communiqué de presse; Direction de l’instruction publique et de la culture

A la fin du mois de juin, 84 jeunes, soit 7,4% des 1130 élèves francophones du canton de Berne terminant leur scolarité n’avaient pas encore trouvé de place définitive, que ce soit pour un apprentissage, une formation en école moyenne ou une solution transitoire. Tel est un des enseignements de l’enquête annuelle réalisée par le Service cantonal de l’orientation professionnelle (SCOP) auprès du corps enseignant des classes supérieures des écoles secondaires (8e et 9e), des classes d’année scolaire de préparation professionnelle (APP) et de préapprentissage. En 2012, à la même époque, on comptait 70 jeunes (6,9%) sans projet définitif.

Parmi les 1130 élèves concernés, 535 élèves (47,3% du total) entreprennent un apprentissage, que ce soit en formation duale ou en école de métiers (principalement commerce, industrie, santé-social ou arts). Ce taux a diminué de 1,1 point par rapport à 2012 (48,4%). On observe toutefois que la fréquentation d’une école de commerce en 3 ans augmente, elle, de 4 points et concerne 10,7% des élèves, en 2013. Ainsi, après une diminution ponctuelle en 2012 (fermeture d’une classe à Tramelan), le taux des élèves fréquentant une école de commerce retrouve le niveau des années précédentes.

Le nombre d’élèves se dirigeant vers des études gymnasiales (201 élèves, soit 17,8%) et vers des EMSp/ECG (45 élèves, soit 4,0%) est relativement stable (-0,1 point par rapport à 2012). Les élèves qui se dirigent vers ces filières sont des élèves issus des sections aux exigences scolaires plus élevées.

De l’avis du corps enseignant, il semblerait que légèrement moins d’élèves qu’en 2012 ont rencontré des difficultés lors de la recherche d’une place d’apprentissage. Les facteurs suivants ont été signalé dans les cas problématiques : manque de motivation (personnelle ou démotivation face aux nombreux refus des entreprises ou à leurs réponses tardives), démarches inadaptées dans la recherche d’une place, manque de soutien familial, bagage scolaire insuffisant, choix professionnel trop restreint.

Solutions transitoires

Les élèves qui se dirigent vers une solution transitoire sont au nombre de 265 (23,5%). Ces solutions sont les suivantes : une APP (216 élèves), un préapprentissage (8), une 10e année privée (1), une école de commerce de moins de 3 ans/une année préparatoire dans une école d’arts (11) ou un stage/séjour linguistique (29). Ce taux était de 22,8% en 2012.

Si l’on considère les élèves de 10e année (APP et privée), on observe une augmentation de 1,1% par rapport à 2012. Les élèves proviennent principalement des sections générales et des classes de soutien.

On constate également que 11,4% des élèves des classes d’APP feront à nouveau une telle année (5,7% en 2012). Ce sont principalement les élèves d’APSI (section intégration, classe biennoise accueillant des élèves de toute la partie francophone du canton) qui continuent ainsi leur cursus. On note, par ailleurs, que 57 élèves de la section moderne et 7 de la section de préparation aux études intégreront une classe APP.

Les jeunes de nationalité étrangère sont 29,2% (par rapport au total de la population étrangère) à opter pour cette voie de formation (en comparaison : 16,8% des élèves suisses fréquentent une APP ou une 10e privée).

Elèves sans solution définitive

Les élèves sans solution définitive (apprentissage, formation en école moyenne ou solutions transitoires) sont au nombre de 84 jeunes (7,4%). Une grande majorité d’entre eux cherchent encore une place d’apprentissage (67) alors que 8 élèves entrent dans la vie active et 9 sont encore indécis.

Sur les 67 élèves qui cherchent encore une place d’apprentissage, 21 sont étrangers (soit 31,3%, alors qu’ils ne représentent que 19,4% de la population sortante). Les difficultés linguistiques et les différences socio-culturelles peuvent expliquer les difficultés de ces jeunes à trouver une solution de formation. A long terme, ce nombre est en diminution (2003 : 117).

Liste des places vacantes

Comme à la même période de chaque année, de nombreuses places d’apprentissage sont encore libres. Mais très souvent l’adéquation entre l’offre et les aspirations et capacités des jeunes fait défaut.

Des places d’apprentissage sont encore à repourvoir. Les jeunes n’ayant pas encore trouvé de solution peuvent consulter la liste des places vacantes dans le canton de Berne sur le site Internet cantonal www.erz.be.ch/sipa.

Les résultats détaillés de l’enquête peuvent être consultés -> Elèves sortant de l'école, enquête concernant la situation. Le commentaire et les résultats concernant la situation dans la partie alémanique du canton sont publiés simultanément.

Documentation

Aperçu des communiqués