Aperçu des communiqués

Service de la culture de la ville de Berne / Office de la culture du canton de Berne Le Grand Prix de littérature de la ville et du canton de Berne décerné à Matthias Zschokke

24 juin 2014 – Communiqué de presse; de la Ville de Berne et du canton de Berne

Le Grand Prix de littérature 2014, deuxième du genre, que décernent conjointement la ville et le canton de Berne, va à l’écrivain bernois Matthias Zschokke. En lui attribuant ce prix doté de 30 000 francs, le jury récompense l’ensemble de son œuvre littéraire exceptionnelle, qui séduit par la complexité des formes narratives, la justesse des personnages et l’humour noir. La cérémonie de remise du prix se tiendra mercredi 20 août prochain, au Forum de la Grenette (Kornhausforum), à Berne.

Cette année, la ville et le canton de Berne décernent conjointement le deuxième Grand Prix de littérature, doté de 30 000 francs. Celui-ci est attribué à l’écrivain Matthias Zschokke, qui est originaire de Berne et vit actuellement à Berlin. Le jury distingue ainsi l’ensemble d’une œuvre littéraire exceptionnelle, qui séduit sur le fond par l’extrême justesse des personnages et l’humour noir et, sur la forme, par la complexité des formes narratives et la qualité de son style.

Né à Berne en 1954, Matthias Zschokke a grandi à Umiken, près de Brugg, et à Anet. Après avoir étudié au gymnase de Bienne, il a suivi une formation d’acteur à la Schauspielschule de Zurich. Il vit et travaille à Berlin depuis 1980. Au cours des 32 dernières années, Matthias Zschokke a publié onze ouvrages en prose (un nouveau livre paraîtra cet été) et huit pièces de théâtre, et a également réalisé trois films.

Les héros des romans de Matthias Zschokke sont toujours des personnages dotés d’un imaginaire extrêmement riche, qui les empêche de se plier aux contingences du monde réel trop « étriqué ». Mais sous leur apparente normalité, leur souffrance justement en fait souvent des marginaux. Toutefois cette marginalité leur ouvre des perspectives révélatrices sur le monde : l’art de s’en sortir par la rhétorique dans « Max », son premier roman publié en 1982 (paru en français en 1988) et salué par la critique, la sollicitude aimante face à l’ordinaire dans « Maurice à la poule » (2006 ; paru en français en 2009) ou l’impitoyable autopsie d’une existence très ordinaire dans « Der Mann mit den zwei Augen » (2012 ; [L’homme aux deux yeux], non traduit en français). La déstructuration des formes traditionnelles du récit devient chez Zschokke le point de départ d’une soif de narration ironique et fantaisiste, dans laquelle le monde narré naît dans un dialogue permanent avec le lecteur.

Les personnages fictifs extrêmement complexes des romans de Matthias Zschokke trouvent leur pendant dans les personnages littéraires qu’il endosse dans ses textes d’autofiction ; tantôt de manière accessoire dans ses illustrations humoristiques intitulées « Auf Reisen » (2008 ; [En voyage], non traduit en français), tantôt avec une provocante sincérité dans son journal de courriels intitulé « Courriers de Berlin » (2011 ; paru cette année en français), où il parle régulièrement de ses attaches à Berne.

En décernant le Grand Prix de littérature à Matthias Zschokke, la ville et le canton de Berne récompensent l’ensemble d’une œuvre qui a acquis une grande notoriété dans tous les pays germanophones et bien au-delà et qui, si elle a déjà écrit une page de l’histoire de la littérature, n’a pas fini de rayonner.

Prix commun à la ville et au canton

Le Grand Prix de littérature a été créé conjointement par la ville et le canton de Berne en 2010 et a été décerné pour la première fois la même année. Il est remis tous les quatre ans pour distinguer l’ensemble d’une œuvre littéraire exceptionnelle. Le jury de spécialistes se compose de membres des commissions municipale et cantonale de littérature. Ce Grand Prix de littérature décerné conjointement par la ville et le canton de Berne remplace les prix que ville et canton décernaient ponctuellement, chacun de leur côté jusqu’en 2010, pour récompenser l’ensemble d’une œuvre. Il s’inscrit dans le cadre d’une politique cohérente et coordonnée de promotion de la littérature.

Cérémonie publique de remise du prix : mercredi 20 août prochain, à Berne

La cérémonie de remise du Grand Prix de littérature se tiendra mercredi 20 août prochain, à partir de 20h00, dans le cadre de la 5e fête bernoise de la littérature, au Forum de la Grenette (Kornhausforum), à Berne. La cérémonie ainsi que l’apéritif qui sera servi ensuite sont publics. L’entrée est gratuite. Y participeront notamment le conseiller d’Etat Bernhard Pulver, directeur de l’instruction publique, M. Lucas Gisi, président de la Commission de littérature du canton de Berne et spécialiste en littérature, et M. Alexander Sury, président de la Commission de littérature de la ville de Berne et journaliste.

Aperçu des communiqués