Aperçu des communiqués

Détection précoce des situations de mise en danger dans le domaine de la petite enfance

12 décembre 2016 – Communiqué de presse; Direction de l’intérieur et de la justice

Le « Centre de puériculture du canton de Berne » propose aux sages-femmes, responsables de crèches et autres professionnels en contact avec des enfants de moins de cinq ans un soutien revêtant la forme de nouvelles aides à l’évaluation et d’un coaching ciblé. Le canton de Berne optimise ainsi les structures existantes et améliore la collaboration entre les groupes professionnels.

En 2012, lorsqu’il avait examiné la stratégie de développement de la petite enfance du canton de Berne, le Grand Conseil avait demandé que les structures existantes soient optimisées et que des formes de coopération et de mise en réseau soient développées afin de renforcer la protection de la petite enfance. Après trois années de travaux, les spécialistes disposent désormais d’outils pour détecter les situations de mise en danger du bien-être de l’enfant.

Des aides à l’évaluation

Les professionnels qui travaillent quotidiennement avec des enfants en bas âge, notamment les sages-femmes, les responsables de crèches ou les spécialistes des services de relève, ne doivent pas être laissés seuls face aux situations familiales difficiles. Les nouveaux outils aident les spécialistes qui éprouveraient un sentiment de malaise à évaluer la situation et à reconnaître les signes d’une éventuelle mise en danger du bien-être de l’enfant.

Coaching pour spécialistes

Lorsqu’ils ne sont pas sûrs des mesures concrètes qui s’imposent, les professionnels peuvent solliciter un soutien. Le coaching pour spécialistes offert par le Centre de puériculture du canton de Berne se décline en trois temps en fonction des besoins : évaluation de la situation, aiguillage des parents ou poursuite de l’accompagnement de la famille. De cette façon, les spécialistes de la petite enfance ne sont pas seuls devant leurs responsabilités professionnelles, avec notamment le risque de surestimer la situation ou de ne pas réagir assez vite.

Obligation de transmettre les informations

Unique en Suisse, la convention qui prévoit une transmission obligatoire des informations entre les sages-femmes et le Centre de puériculture du canton de Berne permet d’améliorer la prise en charge précoce destinée spécifiquement aux familles traversant des situations difficiles.

En 2016, près de 270 spécialistes ont reçu une formation à l’utilisation des nouvelles aides à l’évaluation et ont été informés des possibilités de soutien au plan cantonal. II a ainsi été possible de constituer les bases d’un langage commun qui facilite la communication entre les différents groupes professionnels, ce qui constitue la condition d’une protection efficace de l’enfance. Le canton prévoit de reconduire cette formation pour l’année 2017. 

Documentation

Aperçu des communiqués